Des démarches faciles avec net.pf

    mercredi 16 novembre 2016

    Obtenir un titre de propriété industrielle, faire traduire un document en ligne, déposer une demande d’autorisation pour approcher les mammifères marins… C’est désormais possible  sur le portail net.pf, dédié aux services publics du Pays. (© Florent Collet)

    Obtenir un titre de propriété industrielle, faire traduire un document en ligne, déposer une demande d’autorisation pour approcher les mammifères marins… C’est désormais possible sur le portail net.pf, dédié aux services publics du Pays. (© Florent Collet)

     

     

    Édouard Fritch le qualifie de “virage numérique pris par l’administration de la Polynésie française”. Le Pays a lancé hier le portail net.pf, accessible sur ordinateur, tablette et smartphone, qui regroupe une multitude de données sur tous les services publics polynésiens.

    Moteur de recherche, annuaire, recueil d’offres d’emplois et de marchés, simulateurs et formulaires de demande, interface de dialogue avec l’administration… Destinée aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels et aux communes, cette plateforme a été élaborée par une équipe “100 % polynésienne”, qui a “ausculté les attentes” des utilisateurs.

    “Il était temps, souffle Charlotte Teraiarue, de la direction de la modernisation et des réformes de l’administration. Les services eux-mêmes étaient dans l’attente d’un tel portail car certaines actions, qui pourront désormais être faites en ligne, grâce à la dématérialisation, sont vraiment chronophages. C’est un gain de temps.”

    L’utilisateur qui tape ‘“CAE” tombe, par exemple, sur des renseignements donnés directement par le service de l’emploi, de la formation et de l’insertion professionnelles (Sefi). D’autres recherches débouchent sur le téléchargement de formulaires, pour passer le permis côtier ou obtenir une subvention par exemple.

    Pour l’heure, la plupart doivent encore être imprimés, complétés et renvoyés par la poste. Mais “courant 2017 ou 2018”, les possibilités d’effectuer ses démarches en ligne de A à Z devraient se multiplier au gré de l’amélioration de l’équipement des services, selon Charlotte Teraiarue.

    À l’occasion de la Semaine de l’innovation publique, cinq premiers téléservices ont déjà été inaugurés hier, qui permettent d’obtenir un certificat de situation administrative électronique, de déposer une demande de reconnaissance auprès du bureau de la propriété industrielle, de faire traduire un document en ligne, de bénéficier d’une autorisation d’approcher les mammifères marins ou de commander et payer en ligne des documents cadastraux.
    “Et ce n’est qu’un début ! Le téléservice de la déclaration de la TVA, tant espéré par les entreprises, est en cours […] Enfin, nous allons pouvoir faire nos démarches à distance”, s’est félicité le président du Pays, en rappelant que des présentations de ces nouveaux outils avaient lieu simultanément à Raiatea, Nuku Hiva, Tubuai et Hao.
    “Ce n’est que justice au regard de l’égalité des territoires”, a-t-il souligné depuis la présidence, à Papeete.

     

    Un cadre juridique avant la fin de l’année

     

    La “légèreté du portail” devrait permettre d’y accéder même en bas débit, tandis que dans les îles les moins bien connectées, Charlotte Teraiarue estime que les communes pourront jouer le rôle de relais en “renseignant beaucoup mieux les administrés”.
    Ce passage du papier à l’électronique pose un certain nombre de questions relatives à la signature numérique, aux partages d’informations entre services, ou plus largement à la protection des données personnelles.

    “Un groupe interministériel a travaillé pendant plus d’un an sur la dématérialisation des actes et procédures dans le cadre des échanges électroniques”, a expliqué hier Édouard Fritch, en annonçant qu’un projet de loi du Pays serait soumis à l’assemblée de la Polynésie avant la fin de l’année, pour instaurer un “cadre juridique”.

    Par la suite, chaque utilisateur pourrait disposer de son compte personnel sur le portail net.pf, pour suivre le traitement de ses demandes et s’abonner à de l’information. Le développement d’une version en reo ma’ohi est également prévu.

     

    M.G.

      Edition abonnés
      Le vote

      Seriez-vous prêt à accepter de travailler avec une patente si un employeur vous indiquait qu'il ne peut pas vous salarier ?

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete