Départ timide de la 2e édition

    mardi 10 mars 2015

    On ne court pas après les courts. Sans doute peu habitué à des événements au centre Vaima, surtout un lundi, le public n’a pas, à l’instar du Fifo, pris d’assaut le festival “Courts des îles”, second du nom, qui a pris ses quartiers au premier étage du centre Vaima, à Papeete.
    Il est vrai que les installations étaient à peine achevées, hier,  en fin de matinée, même si l’atelier précasting avait déjà sur le feu des candidats pour une future série télévisée.
    “Le public devrait investir dès ce soir à la fraîche, la véranda pour voir les films en compétition”, espère Christine Tisseau Giraudel, membre de l’Association pour la promotion de l’image, de la création et des arts (Apica), association organisatrice de ce festival.
    Rappelons que seuls peuvent être inscrits à Courts des îles, les films réalisés par un réalisateur né sur une île. Chaque film, de fiction ou d’animation (qui a sa propre catégorie cette année) ne doit pas excéder
    20 minutes.
    Sélectionnés par bloc de 6 à 7 films, soit 90 minutes de diffusion environ, ils sont tous visibles par le public, soit gratuitement face au fare potee du centre Vaima, en journée — et en soirée sur la véranda entre 19 et 20 h 30 —, soit au tarif de 600 F dans le confort d’une salle de cinéma, en l’occurrence le Hollywood, partenaire (et non plus le Concorde comme initialement prévu).
    Les deux seuls films de Polynésie française sont en compétition dans la catégorie “Premier film”. Il s’agit de Te hope’araa no Hina, de Leia Chang Soi et Mon paradis, de Lucas Garzia.
    Ils sont dix, dans cette catégorie, venus d’Australie, d’Islande, d’Angleterre, de Taiwan, du Japon et de Cuba.
    Enfin, pour la première fois, une catégorie “Film d’animation” a été mise en place par l’Apica, “au vu de la qualité des films reçus”. Onze films ont été retenus dans cette catégorie, provenant de réalisateurs nés en Angleterre, en Irlande, en Islande, à Taïwan, en Sardaigne et en Nouvelle-Zélande.
    La catégorie-reine, à savoir la compétition officielle, regroupe pas moins de 26 films venus d’Angleterre, d’Australie, des îles Canaries, de Nouvelle-Zélande, d’Irlande, du Japon, de l’île Maurice, d’Ibiza, des Philippines, de Chypre et de Cuba.
    Les films en compétition seront soumis au vote du public (sur internet), pendant toute la durée du festival, du 9 au 15 mars, et à un jury composé de personnalités et de professionnels de l’audiovisuel et du cinéma international.
    Ce dernier s’est d’ailleurs mis au boulot dès hier matin. Cinq prix — Grand prix, Premier film, Meilleur scénario, Cour de cœur du jury et Prix du public  — dont le montant total des dotations est de plus de 2,2 millions de francs, seront décernés lors de la soirée de remise des prix, prévue le 13 mars.
    Le festival Courts des îles organise également, ce soir, l’avant-première du film Au large d’une vie, film qui sera ensuite diffusé durant deux semaines dans une salle du centre-ville.
    Alors Courts des îles, courez-y.
     CC

     

    Les ateliers du festival

    – Précasting d’une série télévisée
    Jusqu’à samedi, de 10 à 19 heures, gratuit.
    Dans le cadre du tournage, en septembre 2015, d’une série télévisée (20 épisodes de 13 minutes), qui sera diffusée en Polynésie française et en métropole, un précasting est organisé du 9 au 14 mars. Les auditions se dérouleront toute la journée, chaque candidat pour un rôle aura 15 minutes pour être pris en photo et jouer une petite scène, qui sera filmée. Les candidats pour la figuration seront pris en photo. À l’issue du précasting, la réalisatrice de la série sélectionnera les candidats qui pourront être retenus pour le casting final.
    – Atelier de musique assistée par ordinateur (MAO)
    Jeudi 12, de 14 à 17 heures, centre Vaima, gratuit.
    C’est l’occasion d’une rencontre avec un compositeur et producteur de musique de film, autour des outils logiciels et matériels qu’il utilise en production MAO. Le travail va se porter sur la direction du réalisateur, le travail de sampling (échantillonnage), la captation et l’intégration d’instruments virtuels et acoustiques, la composition et l’arrangement d’orchestration, le sound design (conception sonore), le mixage…

    – Script doctoring
    Jusqu’à samedi, de 10 à 19 heures, gratuit.
    Cet atelier propose aux auteurs et auteurs en herbe de films de fiction (court, moyen, long métrages) de soumettre leur scénario à un scénariste professionnel afin d’avoir un avis, un accompagnement à la réécriture, etc.

    Il est obligatoire de s’inscrire aux ateliers sur le site www.courtsdesiles.com.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete