Dépistage du cancer : les artères bouchées au service du Taaone

    samedi 6 février 2016

    Vendredi, un communiqué du Syndicat des praticiens hospitaliers de Polynésie française (SPHPF) alertait une fois encore le gouvernement au sujet des analyses des tissus, et notamment des cancers. “La pénurie nationale de médecins spécialistes en anatomo-pathologie est à l’origine de l’absence de recrutement d’un second médecin à l’hôpital du Taaone depuis plus de deux ans”, explique le SPHPF. “En conséquence, la charge de travail imposée au seul médecin de cette spécialité au CHPF est du double de ce qui est réalisé dans les hôpitaux équivalents de métropole. Les conditions du diagnostic des cancers sont ainsi dégradées par cette situation persistante. La fermeture récente du cabinet libéral d’anatomo-pathologie, qui réalisait plus de la moitié des analyses en Polynésie française, rend la situation dramatique. En effet, la part des examens non-sous traitable en métropole est envoyée en grande partie à l’hôpital du Taaone, dont le seul médecin spécialiste est déjà largement saturé par les prélèvements des malades de l’hôpital. L’opportunité exceptionnelle de recruter un second médecin au laboratoire du CHPF est en train d’être perdue par la non-reconnaissance de l’ancienneté professionnelle de ce médecin. Les moyens pour permettre le diagnostic des cancers ne correspondent pas aux besoins des malades de la Polynésie française”, expliquait le syndicat hier par communiqué.     

    LDT

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete