Une dernière chance pour la rentrée

    mercredi 24 août 2016

     

    rentrée

    Nicole Sanquer s’est adressée aux “oubliés de la rentrée” avant de les confier aux conseillers d’orientation. (Photo : Caroline Perdrix)


    Plus d’une centaine d’élèves n’ont toujours pas de place en lycée

     

    Ce sont les élèves que le système scolaire peine à caser. Beaucoup trébuchent sur la marche qui mène du collège au lycée, même si la volonté de la franchir est là.

    À chaque rentrée scolaire, une grosse centaine de jeunes n’obtient pas l’affectation souhaitée pour leur entrée en seconde.

    Il s’agit principalement d’élèves qui sortent de 3e, mais aussi d’élèves de 2nde générale et technologique en cours de réorientation.

    Hier matin, la ministre de l’Éducation Nicole Sanquer est allée à la rencontre de ces jeunes et de leurs parents, à la DGEE à Pirae.

    Elle s’est adressée à eux pour leur expliquer comment sera gérée cette situation, avant que ne débute une journée d’entretiens individuels d’orientation menés par dix conseillers psychologues.

    Nicole Sanquer a rappelé à ces enfants et à leurs parents que le marché de l’emploi polynésien n’est pas favorable et que rester à l’école pour se former est la meilleure option.

     

    Une aide financière pour aller dans le privé

     

    Les élèves concernés se divisent en trois catégories. Il y a ceux dont le vœu d’orientation, exprimé en juin, se heurte au manque de places, principalement en lycée professionnel.

    Il y a ceux que l’absentéisme, les mauvais résultats ou les mauvais comportements ont relégué en queue de liste et qui ne sont pas prioritaires.

    Enfin, il y a les décrocheurs, qui reviennent dans le système après un ou deux ans d’abandon. Au total, à la fin du mois de juin de chaque année, ils sont environ 200 dans cette situation, a expliqué Nicole Sanquer.

    Une bonne partie est réorientée avant la rentrée, mais hier la ministre dénombrait encore 75 élèves de 2nde sans affectation, 42 élèves ayant demandé en vain une réorientation, et 13 décrocheurs qui reprennent leurs études.

    D’après le ministère et la DGEE qui ont mené un recensement, il reste actuellement 98 places disponibles dans le public et le privé.

    Une aide financière sera proposée à ceux qui seront orientés vers l’enseignement privé. Aujourd’hui doit se réunir une commission d’affectation qui va statuer sur le sort de ces jeunes, suite aux entretiens menés hier.

    Ceux dont la demande n’aura pas été satisfaite, indique le ministère, se verront proposer soit un redoublement de leur 3e “quand leur âge et leur profil s’y prêtent”, soit une prise en charge par la Mission de lutte contre le décrochage scolaire – qui peut accueillir 80 élèves – qui leur sera présentée le 8 septembre prochain.

     

    C.P.

     

    Retrouvez dans notre édition du jour :

    • Les témoignages des « Oubliés de la rentrée »
    • Une interview du ministre de l’Éducation, Nicole Sanquer
    • Focus sur la mission de lutte contre le décrochage scolaire

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete