Les derniers adieux au aito tombé pour la France

lundi 3 juillet 2017

VeilleeAlberic

Cérémonie et hommage militaires, vendredi dernier, à la base aérienne 190, pour le aito, tombé pour la France. © Photo : haut-commisariat)

René Bidal, le haut-commissaire de la République, était aux côtés du président du Pays, Édouard Fritch, accompagné de la nouvelle députée Nicole Sanquer et de plusieurs membres de son gouvernement, et de l’amiral Comsup, pour la cérémonie d’hommage qui a été rendue, vendredi dernier, dans la nuit, sur la base aérienne, à Albéric Riveta, chasseur parachutiste commando du 1er régiment de chasseurs parachutistes de Pamiers, décédé lors de l’opération Aquila au Mali, dans la nuit du 17 au 18 juin, à l’âge de 23 ans.

Cette nuit-là, lors de la mise en place de son unité par aérolargage dans la région de Tarikent, plusieurs parachutistes ont été blessés. Parmi eux, le chasseur de 1re classe Riveta est évacué en urgence par hélicoptère vers l’hôpital Role 2 de Gao, où le décès a été constaté vers
4 heures, heure locale.

Albéric Riveta était célibataire et sans enfant. Il est mort au service de la France dans l’accomplissement de sa mission.
Les autorités civiles et militaires, qui étaient présentes, vendredi dernier, ont partagé avec la famille et les proches, un moment de recueillement chargé d’émotion et de respect à ce jeune soldat polynésien, mort pour la France, auquel les honneurs militaires ont ensuite été rendus. Il est désormais chevalier de la Légion d’honneur et décoré de la médaille militaire.

Deux veillées ont été organisées, samedi dernier, à Min Chiu, à Arue, et hier, à Paea, au temple protestant Tiaiti. La première, dans une salle comble et en toute intimité, a été présidée par monseigneur Hubert Coppenrath, qui était accompagné par le père Jean-Roch Hardy, en présence de la communauté Te Aroha et le 4e jour de Hitia’a.

L’ensemble des hauts gradés des instances militaires, le contre-amiral Denis Bertrand (Comsup) en tête, ainsi qu’une forte présence d’anciens combattants, avaient fait le déplacement et partagé ces moments de recueillement auprès de la famille et des proches du soldat, ce “aito, tombé pour la France”.
Le Comsup, à nouveau, a partagé de longs moments de réconfort avec le père d’Albéric, Maitaitea, en marge de la veillée, samedi soir. L’ancien président Gaston Flosse, son épouse, ainsi que Teura Iriti, ont également participé à cette veillée, à Arue, qui a réuni près de 200 personnes autour du soldat, neveu du maire de Rurutu, Frédéric Riveta.

Après la veillée qui s’est tenue hier soir, le aito rejoindra aujourd’hui, sa dernière demeure. La levée du corps aura lieu à 9 heures et l’inhumation d’Albéric Riveta est prévue à 10 heures, au cimetière de Papeari. 

 

C.C.

    Edition abonnés
    Le vote

    Une proposition de loi du Pays, susceptible d'être prochainement adoptée, rendra plus accessible la stérilisation des animaux. Et vous, qu’en pensez-vous ?

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete