Des bouées de couleur pour le sentier sous-marin

    lundi 31 août 2015

    Samedi, les bénévoles de l’association Pa’e Pa’e no te Ora étaient rassemblés à la plage de Vaiaha pour mener à bien deux opérations sur le sentier pédagogique sous-marin : d’une part, l’arrachage des algues Turbinaria et d’autre part, le changement des bouées qui délimitent le site. “Nous procédons régulièrement à l’arrachage de ces algues envahissantes qui prolifèrent à la surface du corail et qui diminuent la luminosité. À long terme, elles ralentissent la croissance du corail et finissent par entraîner la mort du récif corallien”, explique Thierry Nouaille, président de l’association. Plusieurs sacs ont été remplis par les bénévoles. Les Turbinaria sont conservées et serviront d’engrais.
    La deuxième opération concernait le remplacement des bouées blanches existantes par des bouées de couleur, offertes par l’un des sponsors de l’association, Platiserd. “Nous changeons toutes les bouées de surface car la signalisation au niveau de la législation en vigueur nous demande d’avoir des bouées de couleur. Cette législation émane du ministère de la Jeunesse et des Sports. Nous avons un rôle éducatif et nous recevons des scolaires, nous devons donc avoir des bouées de couleur, orange en l’occurence”, précise Thierry.
    Cette installation nécessite du matériel spécifique. L’ancrage qui permet de maintenir les bouées ne doit pas porter atteinte à l’environnement sous-marin. “Il y a un renforcement à faire au niveau de l’ancrage biologique avec la mise en place de serre-câble en inox.” Pa’e Pa’e no te Ora a, par ailleurs, en projet la mise en place d’un second sentier sous-marin, situé un peu plus au large, qui accueillerait les collégiens et les lycéens. Il devrait voir le jour l’année prochaine.
    En attendant, l’association va réceptionner avant fin septembre son nouveau bateau. “Il est actuellement en phase d’achèvement chez Nautisport. Dès qu’on l’aura, on va reprendre nos opérations “reef check” qui recensent, sur un périmètre donné, les différentes espèces. C’est un bateau à coque plate bien sûr pour ne pas abîmer le corail. Il peut accueillir à bord 4 à 5 personnes et va nous permettre de naviguer sur le lagon par presque tous les temps. C’est un outil indispensable pour notre association, il va nous permettre d’effectuer des opérations de surveillance, d’assurer la sécurité lors des reef check plus au large et transporter du matériel”, ajoute Thierry.
    En septembre également, deux panneaux d’information tout neufs seront mis en place sur le site. Et enfin, les deux poubelles fournies par la mairie, qui ont été quelque peu malmenées lors du dernier épisode de houle – l’une d’elles a même été cassée en deux – vont être fixées sur des socles en béton avec des tiges filetées. Ce qui devrait les empêcher une bonne fois pour toutes de se retrouver dans le lagon.
    De notre correspondante C.Q.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete