Des fruits et légumes frais pour les atolls

samedi 28 février 2015

Les échanges commerciaux entre les Marquises et les atolls des Tuamotu vont être plus réguliers. Le navire Taporo IX a obtenu pour 6 mois renouvelables une dérogation lui permettant d’inclure 7 atolls dans sa desserte. Les habitants de Raroia pourront s’approvisionner en fruits, légumes et viandes made in fenua,  plus régulièrement et réaliser ainsi des économies financières substantielles.

Depuis le voyage du 18 février, le navire Taporo IX assure, au départ de Papeete, outre la desserte des six îles Marquises, celle de sept îles des Tuamotu, à savoir Puka Puka, Fakahina, Fangatau, Tepoto Nord, Napuka, Takume et Raroia tous les 15 jours au lieu d’une fois par mois. En effet, lors du Comité consultatif de la navigation maritime interinsulaire (CCNMI) du 12 février, le comité a accordé le rajout des sept îles dans la licence du navire.
Cependant, l’armateur n’a pas obtenu de les inclure définitivement dans sa desserte. Il est toujours suspendu à une dérogation de 6 mois, renouvelable ou pas en fonction de la décision dudit comité.
Si cette dérogation n’a pas fait l’unanimité auprès de la concurrence, elle est assurément appréciée par les habitants des atolls concernés. C’est une aubaine pour les habitants, qui souhaitaient depuis très longtemps cet échange inter-archipels. L’itinéraire du Taporo IX est tel qu’en passant d’abord par les Marquises, les Paumotu peuvent s’approvisionner en fruits et légumes frais et autres biens de consommation que l’on trouve en abondance dans cet archipel. Et ceci tous les 15 jours au lieu d’une fois par mois.

Favoriser les échanges économiques locaux

Après avoir pris divers contacts, avec les coopératives ou agriculteurs de l’archipel, quelques habitants de l’atoll ont communiqué à la population les coordonnées et tarifs des produits afin de faciliter leurs commandes. La diversité de tous ces aliments va améliorer le quotidien, le varier, en chargeant au passage les organismes en vitamines, car les habitants souffrent souvent de carences dans les atolls. Les producteurs des Marquises, – à ce jour un à Hiva Oa et une coopérative de Ua Pou – vont permettre aux consommateurs des atolls de faire l’acquisition de produits frais à des prix très abordables. Jusqu’à ce jour, il est toujours compliqué d’en obtenir. Certains commerçants qui livrent les Tuamotu ne vendent souvent que des produits importés. Pourtant, de nombreux slogans ou campagnes publicitaires plébiscitent et encouragent la consommation locale. Mais la réalité est tout autre et encore plus complexe pour les insulaires. L’appellation Made in Fenua est accompagnée d’une phrase qui résume à elle seule son utilité : “Nos produits sont nos emplois, Ta tatou hotu Ta tatoù ohipa”.

La santé améliorée

Les prix des produits locaux ne sont pas plus onéreux, et même moins chers si l’on peut, comme aujourd’hui, s’approvisionner dans un périmètre proche, en évitant de nombreux intermédiaires. Ces échanges entre les Marquises et les Tuamotu devraient être pris en compte par les décideurs car ils favorisent fortement sur la santé,  le bien-être et une meilleure économie des foyers des îles.
Avec ces nouvelles rotations, les réfrigérateurs de Raroia et des autres îles de Tuamotu du centre seront remplis de papayes, de pamplemousses, de mangues, de bananes, d’aubergines, de citrons.

De notre correspondante Corinne Levy

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete