Des milliers de personnes manifestent contre l’islam pour « reconquérir l’Australie »

lundi 20 juillet 2015

La cohésion sociale est confrontée à sa plus grande menace depuis 30 ans, estime le président de la Commission de lutte contre la discrimination en Nouvelle-Galles-du-Sud.
Un commentaire qui fait suite à un week-end de manifestations contre l’islam dans les plus grandes villes australiennes – Melbourne, Canberra, Perth, Hobart, et Adélaïde.
À Sydney, c’est sur la place Martin qu’environ 150 membres du groupe nationaliste Reclaim Australia, reconquérir l’Australie, se sont rassemblés, à grand renfort de drapeaux australiens, de croix en bois et parfois même de costumes de soldats de la Grèce antique.
Ces militants qui affirment que « le patriotisme n’est pas du racisme » ont fait face à d’autres manifestants, en faveur, eux, d’une Australie multiculturelle.
Malgré une forte présence policière, quelques affrontements ont eu lieu. Cinq personnes ont été arrêtées, dont deux devraient être entendus par la justice. Le rassemblement de Sydney a été toutefois plus calme que la manifestation de Melbourne, lors de laquelle la police a eu recours à des sprays au poivre pour repousser les militants.
À Mackay, dans le nord du Queensland, le rassemblement a pris une tournure très politique, avec la présence d’un député du parti Libéral, George Christensen. Il est monté à la tribune pour s’adresser aux manifestants anti-islam : « Cette culture d’apaisement face à l’islam radical implique que je ne devrais pas parler ici, aujourd’hui, par peur de vous donner une crédibilité, comme si, sans cela, vos voix n’auraient aucune crédibilité. Eh bien, je dois dire que vous avez un argument très crédible, vous êtes des gens crédibles. »
Les responsables du mouvement « reconquérir l’Australie » affirment vouloir apporter « une réponse publique au choc provoqué par les récentes atrocités des radicaux de l’Islam en Australie et à l’étranger ».
Un discours qui inquiète Stepan Kerkyasharian, le président de la Commission de lutte contre la discrimination en Nouvelle-Galles-du-Sud : « On est sûrement confrontés au pire scénario possible. Et malheureusement, ce qui se passe dans le monde permet à ces gens d’exploiter la situation. Quand vous avez une partie de la société qui a peur d’être prise pour cible à cause de sa religion et que vous avez une autre partie de la société qui a peur que l’un d’entre eux pose une bombe, vous avez la formule pour une situation catastrophique. Et ça peut se manifester de plusieurs manières. Je ne peux pas prédire ce qui va se passer, mais on peut penser qu’un événement similaire aux émeutes de Cronulla est susceptible de se produire. »
Les émeutes de Cronulla ont eu lieu il y a dix ans : quelque 5 000 personnes s’étaient rassemblées sur une plage située au sud de Sydney pour s’en prendre à des jeunes d’origine libanaise, après une série d’agressions imputées aux immigrés arabes. D’autres incidents se sont ensuite produits dans plusieurs banlieues de Sydney.
 
Radio Australia

MOOREA56 2015-07-20 20:13:00
L'EUROPE est dévorée par l'ISLAM ,les agressions de plus en plus graves se produisent tous les jours et tous nos politiques subissent et ne réagissent pas . Malheureusement les solutions sont de plus en plus difficiles car le danger ne se situe plus qu'à l'extérieur mais nous l'avons à l'intérieur. Vous, Pays Anglo saxons, résistez sinon vous subirez comme nous.
      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete