Des tortues de Floride dans un cours d’eau à Mahina

    lundi 25 janvier 2016

    Toutes les tortues ne sont pas les bienvenues en Polynésie française. Si les tortues vertes n’ont aucun mal à venir s’installer quelque temps pour pondre avant de repartir dans les eaux fidjiennes, d’autres en revanche sont déconseillées. C’est le cas de la tortue de Floride, une espèce envahissante qui pullule dans le monde entier et qui a fait son apparition il y a quelques années au fenua.
    Déjà en 2005, l’une d’elles était retrouvée dans la Papeava, à Papeete, lors d’un nettoyage du cours d’eau suite à une pollution. Un vétérinaire, Olivier Betremieux, témoignait alors : “Il s’agit d’une espèce invasive qui représente un danger pour la faune locale d’eau douce. Il ne faut jamais remettre ces tortues en pleine nature…”
    Mais l’avertissement n’avait alors pas servi de leçon puisque, malgré son interdiction d’importation, c’est sans contrôle et aux yeux de tous qu’une exposante en vendait il y a encore deux ans lors de la foire agricole de Teva i Uta. Des tortues qu’elle présentait l’année d’avant déjà au salon de Vaitupa.
    “Je pense que c’est à vous, les autorités, d’informer la population, d’aller en parler à la télévision. Je pense que c’est le gouvernement qui a accepté l’importation, et quand ils se sont rendu compte que c’était des prédateurs, des carnivores… Mais ça s’est déjà répandu dans plusieurs endroits. J’ai déjà entendu plein de gens dire qu’ils en avaient trouvé dans la nature”, tentait-elle d’expliquer pour se dédouaner. La Dépêche expliquait alors que plusieurs tortues avaient déjà été retrouvées dans les cours d’eau à Tahiti iti, mais aussi à Raiatea.

    Interdiction de les relâcher dans la nature

    Récemment, plusieurs d’entre elles ont été aperçues dans le cours d’eau qui jouxte la plage de la pointe Vénus. Ce petit ruisseau d’eau douce accueille anguilles, alevins, moustiques, libellules ou encore quelques chevrettes, mais les nouvelles venues se sont joints à la fête.
    Selon une riveraine, ce problème ne serait pas nouveau puisqu’il y a encore deux ans, elle croisait encore plus de tortues dans ce cours d’eau. Ce week-end, une seule a bien voulu se montrer, de belle taille, avoisinant les 30 centimètres, avant de replonger.
    Sur le site de la direction de l’environnement, le chapitre concernant ces tortues est très clair. “Afin de préserver la biodiversité et les ressources naturelles de nos rivières, cette espèce est maintenant interdite à la vente. Il est important de continuer à informer et sensibiliser le public (scolaires, animaleries, collectionneurs) sur l’importance de ne pas relâcher, dans le milieu naturel, les tortues ayant été achetées avant l’interdiction.” Une consigne qui ne semble pas avoir été suivie. K
    Bertrand Prévost

    Une peste animale

    En Europe, où la tortue de Floride s’est répandue depuis les années 1970 (plus de 4 millions auraient été importées et vendues en France entre 1989 et 1994), elle a déjà fait des ravages dans les rivières et les lacs. En particulier, elle serait responsable de la disparition des cistudes, de petites tortues d’eau douce qui vivent notamment dans le sud de la France. On ne sait pas encore quelles conséquences sur la faune locale auront son introduction dans les rivières polynésiennes, mais il est probable que les anguilles et les chevrettes ne considéreront pas cette nouvelle venue d’un très bon œil.

    Comment la reconnaître?

    – Taille : entre 14 et 20 cm, jusque 30 cm
    – Couleur : deux taches rouge-orangé sur le côté de la tête
    – Carapace : moyennement bombée et dentelée à l’arrière, de couleur marron, vert olive à noir, avec différents dessins jaune orangé, verticaux sur les écailles latérales. La couleur des mâles adultes est beaucoup plus sombre que celle des femelles et peut devenir presque noire en vieillissant.
    – Pattes : porte des griffes

    TeMea 2016-01-26 10:38:00
    Ce "petit cours d'eau" était une rivière, réduite à presque rien par l'incivisme et le jmenfoutisme de certains de ces "riverains" et il n'y a aucun moustique dedans, ils se feraient manger par les petits poissons.
    manuia 2016-01-25 15:23:00
    Sa va être comme la fourmis de feu, on attend 10 ans pour passer a l'action.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete