Descente antipaka au groupe scolaire de Taaone

    jeudi 8 décembre 2016

    paka jeune

    Plus de 110 élèves du groupe scolaire de Taaone ont été contrôlés, hier, en fin de matinée. (© Christophe Cozette)

     

    Hier, de 11 heures à plus de midi, DSP et police municipale de Pirae ont mené une vaste opération de contrôles tous azimuts, autour du groupe scolaire de Taaone (collège et lycée) mais aussi sur les routes adjacentes. Et le bilan de cette opération, établie en fin de journée, a été qualifié de positif par la police nationale.

    Après un petit briefing au QG de la DSP, avenue Pouvana’a-a-Oopa, hier matin, les forces de l’ordre, de manière dispersée pour plus de discrétion, ont pris le chemin du lycée Aorai et du collège de Taaone pour effectuer sans doute l’une des dernières opérations de prévention en milieu scolaire de l’année.

    En place dès 11 heures, les policiers et muto’i de Pirae se sont postés aux  différentes sorties du groupe scolaire pour effectuer des contrôles auprès des jeunes. Sacs, portefeuilles, trousses, tout est fouillé et scruté à la recherche d’infractions, dont la principale, celle sur la législation sur les stupéfiants.

    Participant il y a peu à une opération à Vaitavatava, à Papeete, Jipsy, le chien antidrogue de la DSP, a veillé au grain, non loin d’une des sorties, accompagné de son maître-chien. Un jeune est interpellé avec une quinzaine de sticks de paka et reconnaît faire du trafic.

    Ni une, ni deux, il est conduit à la DSP pour être placé en garde à vue.

    Mais “toutes les infractions sont visées”, a confirmé le chef de l’opération, côté police nationale. “Nous avons invité la police municipale à participer à cette opération, une opération que nous faisons régulièrement autour des établissements scolaires. Nous intervenons sur réquisition du procureur. Souvent, les chefs d’établissement nous signalent des faits aux alentours de leur lycée ou collège, même parfois à l’intérieur. Lors de ces opérations, nous sommes très bien accueillis, souvent les parents encouragent nos actions, car ils se sentent rassurés par notre présence, tout comme les chefs d’établissement dans le cadre de la prévention”, a-t-il commenté en marge de l’opération.

    Des propos confirmés par Thierry Tuheiava, responsable de la police municipale de Pirae. “Affirmatif, nous contrôlons les jeunes du lycée et du collège qui, souvent, nous appellent pour nous signaler des consommations de drogue. Souvent, il nous arrive de les prendre en flagrant délit, sur un parking, par exemple”, a-t-il commenté. “La plupart du temps, c’est du paka que nous trouvons. Nous profitons également de cette opération pour réaliser des contrôles sur la route.”

    Et ces derniers furent nombreux, notamment en direction des deux-roues et il n’a pas fallu attendre longtemps avant que deux jeunes en scooter se fassent contrôler puis arrêter pour possession de pakalolo. Non loin de là, Jipsy veille toujours et n’a même pas eu besoin de bouger une oreille, les policiers ayant trouvé rapidement l’herbe de cannabis dans les sacoches des deux jeunes, qui ont été également conduits au poste.

    Au final, les forces de l’ordre – composées d’une quinzaine d’hommes de la DSP et de huit policiers municipaux de Pirae – ont contrôlé 113 élèves, neuf voitures, 19 deux-roues et même un vélo. Sept infractions diverses au code de la route ont été constatées et six infractions à la législation sur les stupéfiants, dont un trafic, ont été mises à jour lors de cette opération, hier, qualifiée de “positive” par la DSP.

     

    Christophe Cozette

     

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete