Habillage fond de site

Détournement de fonds publics : Félix Faatau s’enlise en cour d’appel

vendredi 5 juillet 2019

tribunal

Félix Faatau, l’ancien maire de Huahine et ex-représentant à l’assemblée de Polynésie française, comparaissait hier matin devant la cour d’appel de Papeete pour une affaire de détournements de fonds publics, abus de confiance et prise illégale d’intérêts.

L’affaire avait été jugée en première instance le 5 juin 2018. Félix Faatau avait été condamné par le tribunal correctionnel à 18 mois de prison ferme, 5 ans d’inéligibilité et privation des droits civiques et civils ainsi que 200 000 francs d’amende.

Hier à l’audience, il s’est défendu seul devant le tribunal sans l’assistance de son avocat en qui il n’a plus confiance, selon ses dires. Félix Faatau avait formulé un renvoi de son dossier, mais le juge n’a pas souhaité adhérer à sa requête estimant ne pas comprendre sa motivation, notamment le fait de vouloir changer d’avocat quelques minutes avant le procès.

L’audience s’est finalement tenue avec l’assistance d’un interprète, l’ex-maire de Huahine souhaitant s’exprimer en tahitien.

 

Des pratiques floues

 

La justice lui reprochait d’avoir effectué des travaux chez des amis au frais de la commune, d’avoir mis à disposition des chauffeurs et un truck de la mairie au bénéfice d’une entreprise gérée par sa fille ou encore d’avoir encaissé des chèques du comité des fêtes de Huahine destinés à récompenser les vainqueurs d’un tournoi de football. Il avait également encaissé de l’argent pour une facture d’eau d’un gérant d’une pension de famille dont les traces ne figurent pas sur les relevés de la régie communale.

Félix Faatau n’a pas changé sa ligne de défense et a déclaré pour la facture d’eau de 200 000 F en liquide qui a été empoché : “Je confirme avoir pris l’argent. Je l’ai déposé dans mon bureau, mais quelques jours plus tard, cette somme a disparu. Mais j’ai pris mes dispositions pour le rembourser ensuite”.

Concernant les travaux réalisés par un entrepreneur chez des amis au frais de la commune, l’ancien maire de Huahine s’est défendu en expliquant que “je ne l’ai (l’entrepreneur, NDLR) jamais demandé d’effectuer ces travaux. Je lui ai demandé de réaliser des extractions de soupe de corail et le nettoyage du dépotoir.”

Le juge lui  a pourtant lu les dépositions des personnes interrogées pendant l’instruction du dossier, mais Félix Faatau a fait mine de ne rien comprendre.

Pour mémoire, l’affaire a été révélée en 2010 par le conseiller municipal Marcelin Lisan, aujourd’hui maire de Huahine, lui-même condamné en appel en janvier 2017 pour des faits similaires. Félix Faatau, âgé de 72 ans, dit vouloir porter plainte à son tour contre ce dernier.

Le ministère public de son côté a confirmé les peines prononcées en première instance, c’est-à-dire 18 mois de prison ferme, 5 ans d’inéligibilité et privation de droits civiques et civils avec exécution provisoire demandée par l’avocat général du fait que de nouvelles élections municipales approches, sans oublier les 200 000 d’amende.

L’arrêt de la cour d’appel sera rendu le 1er août prochain.

 

C.T.

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Édouard Fritch veut que les personnes hospitalisées après un accident qu'ils ont causé, sous l'empire de l'alcool ne soient pas pris en charge par la CPS. Pensez-vous que ce soit une bonne mesure ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete