Habillage fond de site

Deux cents personnes ont pris part au défilé des lanternes

lundi 13 février 2017

Défilé lanterne 2017

C’est le vice-président Teva Rohfritsch qui a représenté le Pays.
Ici, en compagnie de la directrice des études de l’institut Confucius, Qi Jianhua, et du vice-président de Si ni tong, Charles Yuen Long Meho (à droite). (© John Hiongue/LDT)


Les festivités du nouvel an chinois ont pris fin avec le traditionnel défilé des lanternes, samedi dernier, dans les rues de Papeete. Dans la foule, très peu de familles chinoises. Mais pour la fédération Si ni tong, cette marche populaire reste un événement. En tête de cortège, les six lions de l’association Dragon Tigre suivis du char lumineux de Si ni tong, où trônait le Coq de feu, réalisé en 2005 par François Lam.

 

Clap de fin pour les festivités du nouvel an chinois, préparées par la fédération Si ni tong. Samedi dernier, c’était le traditionnel défilé des lanternes, auquel 200 personnes ont participé, de la mairie de Papeete au temple Kanti. Un parcours a été modifié, cette année, le cortège ne prenant pas la direction de la place Vaiete.
“C’est à cause des travaux à Vaiete que Si ni tong a décidé de changer le parcours”, a expliqué Marie-Claire Gardan, qui siège dans la commission fixant le parcours du défilé. “En modifiant le parcours, Si ni tong ne craint plus la pluie. L’an dernier, le défilé des lanternes a été annulé pour cette raison. Mais au temple Kanti, avec le grand chapiteau, le spectacle peut continuer, même si on a marché sous la pluie avec des parapluies”, a détaillé le vice-président, Charles Yeun Long Meho.

“La fête des lanternes est une fête traditionnelle chinoise célébrée au 15e jour du premier mois lunaire, lors de la première pleine lune de l’année. La fête des lanternes met fin aux célébrations du nouvel an chinois, commencées le 1er jour du premier mois lunaire, elle est une fête essentiellement nocturne”, a-t-il affirmé, dans son discours.
Le défilé des lanternes a rassemblé de nombreuses familles. Certains participants sont venus en tenue traditionnelle chinoise avec une lanterne. Ce sont les six lions de l’association Dragon Tigre de Jean Chahaut qui ont ouvert la marche, suivis du char éclairé de Si ni tong.

 

défilé lanterne festivités nouvel an chinois

Le char de la fédération Si ni tong avec, à l’intérieur, le Coq réalisé par François Lam, en 2005. (© John Hiongue/LDT)

Une fois les marcheurs arrivés dans les jardins du temple Kanti, place au spectacle avec les numéros déjà joués lors de la journée culturelle chinoise du dimanche 5 février.
Dans les temps anciens, les lanternes étaient assez simples et seuls l’empereur de Chine et les nobles en possédaient de grandes et décorées.
Les lanternes traditionnelles sont rouges pour symboliser la bonne fortune et le bonheur. Aujourd’hui, les lanternes modernes prennent souvent la forme de dragons et autres animaux issus de l’horoscope chinois.

Pour les Chinois, le plat de référence le jour de la fête des lanternes est la soupe de boulettes de riz gluant farcies d’une pâte sucrée. La forme des boulettes de riz gluant symbolise la réunion familiale et la plénitude.
Désormais, la communauté chinoise est entrée dans l’année du Coq de feu, qui prendra fin le 15 février 2018 pour laisser sa place à l’année du Chien de terre jusqu’au 4 février 2019.

De notre correspondant J.H.

 

 

2
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Faut-il le retour d'une maternité à Taravao ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete