Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Deux des enfants Fillon rémunérés comme “assistants” parlementaires

mercredi 1 février 2017

fillon

Le candidat de droite pour la prochaine élection présidentielle, François Fillon, assis près de son épouse Penelope,
lors d’un rassemblement de campagne dimanche dernier. (Photo : Stéphane Rouppert/Citizenside/AFP)

L’épouse de François Fillon, Penelope, soupçonnée d’emplois fictifs, a touché au total plus de 900 000 euros brut (environ 107,4 millions de francs) comme collaboratrice de son mari et de son suppléant, ainsi qu’à la Revue des Deux Mondes, affirme Le Canard enchaîné dans son édition d’hier.

Par ailleurs, le candidat de la droite à la présidentielle a rémunéré deux de ses enfants comme assistants parlementaires quand il était sénateur de la Sarthe entre 2005 et 2007, affirme aussi l’hebdomadaire satirique. Sa fille aînée Marie et son fils Charles auraient touché à eux deux 83 735 euros brut sur 21 mois.

Après avoir évoqué la somme de “500 000 euros brut” la semaine dernière, Le Canard chiffre désormais à 831 440 eu­ros brut la somme perçue par Penelope Fillon comme assistante parlementaire de son mari ou de son suppléant Marc Joulaud.

Car les rémunérations ne concernent pas seulement les périodes de 1998 à 2002, de 2002 à 2007, ainsi que 2012, comme écrit la semaine dernière par l’hebdomadaire, mais aussi les années 1988 à 1990, ainsi que 2013.

Dans Le Journal du Dimanche, François Fillon expliquait qu’étant devenu député de Paris, il “pensait qu’elle pourrait maintenir le lien avec la Sarthe, mais cela n’avait plus le même sens”.

Pourquoi avoir mis 18 mois pour s’en apercevoir ?, s’interroge Le Canard, en soulignant que le contrat de travail de Penelope Fillon avait été rompu un mois pile avant l’entrée en vigueur de la loi Cahuzac, qui lui aurait imposé de déclarer les revenus de son épouse à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.

L’épouse du candidat de la droite a également perçu quelque 100 000 euros brut pour un emploi au sein de la Revue des Deux Mondes, rémunéré 5 000 euros brut par mois entre mai 2012 et décembre 2013.

Au total, les emplois de Penelope Fillon sur lesquels porte l’enquête judiciaire en cours ont été rémunérés environ 930 00 euros brut.

Ces nouvelles révélations sont intervenues pendant une perquisition au bureau de François Fillon à l’Assemblée nationale, à l’issue de laquelle trois enquêteurs ont été vus s’engouffrer dans une voiture emportant des piles de documents.

François et Penelope Fillon avaient été entendus lundi séparément à Versailles dans les locaux du Groupe d’intervention régional (GIR) par les policiers de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières (OCLCIFF).

L’enquête pour détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et recel a été ouverte mercredi 25 janvier par le parquet national financier (PNF) et les investigations confiées aux enquêteurs de l’OCLCIFF.

AFP

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete