Deux et quatre ans de prison ferme pour les agresseurs du Fare LED

    mardi 10 mai 2016

    Il est sorti fin mars de Nuutania. Le 19 avril, il agressait sauvagement un commerçant, ce qui lui valait un retour en prison en attendant son jugement. Hier, c’est pour une durée de quatre ans, qu’Ismael T. a pris le chemin de la maison
    d’arrêt.
    Drogue, vols et vols aggravés, le jeune homme de 22 ans compte déjà 13 condamnations, dont certaines devant le tribunal pour mineur.

    C’est en raison de ce casier judiciaire chargé qu’il écope d’une peine deux fois plus lourde que Taivini T., 21 ans, qui, lui, était inconnu des forces de police jusqu’à l’agression du 19 avril qui avait mis la Polynésie en émoi. Car dans les faits, chacun des deux partage également les torts.
    Ce jour-là, ils “traînaient près du marché pour aller trouver quelqu’un avec qui faire un mauvais coup”, a relaté le juge hier. En ville, depuis les premières heures de la matinée, Ismaël n’a encore rien trouvé à voler et propose à Taivini de l’aider dans sa quête.
    Ce dernier souhaite dérober un engin, et c’est avec le projet de faire le tour de l’île sur un deux-roues que les deux jeunes prennent la route de Faa’a.

    En chemin, à la sortie de la ville, ils remarquent la présence d’une moto devant l’enseigne de Fare LED.
    Le commerce ne semble être occupé que par une personne. Pour le distraire et s’assurer qu’il est seul, les deux compères mettent en place un véritable stratagème et s’arment chacun d’une bouteille de bière. Ismaël feint alors d’être blessé sur les marches à l’entrée pour attirer le gérant. Peut-être refoidi par un précédent cambriolage, ce dernier, méfiant, demande aux jeunes de partir car il attend du monde. Sans succès.

    Alors qu’il recule dans son échoppe, il reçoit d’abord une bouteille de bière au visage jetée par Taivini, s’ensuit une pluie de coups de pied et de poing. Jusqu’à ce que les deux jeunes repartent avec la moto et un téléphone portable, laissant le gérant presque inconscient dans une mare de sang.
    Des voisins ont remarqué le départ de la moto et donnent l’alerte. Même en ayant enlevé des pièces de la moto et s’étant dissimulés à Faa’a, ils seront rapidement retrouvés.

    Hier, ils sont restés muets à la barre, seul Taivini a semblé faire preuve d’un peu d’émotion en prononçant une phrase inaudible, n’expliquant pas ce déchaînement de violence.
    “Quelle destruction mentale d’être prêts à tuer quelqu’un pour faire le tour de l’île en moto”, s’est ainsi indigné le juge, irrité de n’obtenir aucune réponse.

    Citant cette agression comme l’un de ces nombreux faits divers qui participent au sentiment d’insécurité grandissant à Tahiti, le procureur a rappelé qu’Ismaël, compte tenu de son casier, pouvait encourir 20 ans de prison et Taivini dix.
    Il a demandé une peine lourde de six ans pour le premier afin “de le tenir à l’écart de la société” et trois ans, dont deux ferme, pour Taivini.
    Les juges iront dans ce sens, Ismaël écope de quatre ans ferme, et Taivini de deux ans. Tous les deux ont été conduits à Nuutania dès hier soir.

    F.C.

    LEGION 2016-05-12 00:28:00
    25 ans minimum.
    dictateurx 2016-05-11 10:17:00
    les faire disparaitre ils serviront de repas aux asticots
    Vite 2016-05-10 18:03:00
    Il s'appelle Taivini ...comme Taivini. ..!
    Major Tom 2016-05-10 15:52:00
    Pas de photos tant que le jugement définitif n'est pas prononcé et leur incarcération confirmée, mais après, je me demande pourquoi on n'affiche pas leur visage d'animaux frappés de lourdes tares bien clairement dans la presse, menottes aux poignets (comme DSK à New York avant son transfert au Club Med de Rikers Island), pour qu'une fois sortis de tôle, ils soient bien identifiés et connus de la population, ainsi elle saura à qui elle a affaire et prendra ses précautions pour sa sécurité. A quand un centre d'isolement aux Tuams pour ces irrécupérables, et en plus ça dégagerait de l'espace pour la population de Tahiti qui en a bien besoin, au lieu de le gaspiller pour bâtir ces lieux de mise à l'écart !!
    Awa 2016-05-10 15:21:00
    4 ans ce n'est pas assez pour cette racaille de m....
    lolesque 2016-05-10 13:29:00
    Loi n° 54-1218 du 6 décembre 1954
    Pendant le cours des débats et à l'intérieur des salles d'audience des tribunaux administratifs ou judiciaires, l'emploi de tout appareil d'enregistrement sonore, caméra de télevision ou de cinéma est interdit. Sauf autorisation donnée à titre exceptionnel par le garde des sceaux, ministre de la justice, la même interdiction est applicable à l'emploi des appareils photographiques. »

    Mais bon, à la dépêche, la loi tout ca, c'est bon que pour les nantis et les copains des proprios...
    Brainless 2016-05-10 12:35:00
    Leurs visages devraient être visibles par tous, comme à chaque procès de ce type. Là on en voit un mais apparemment c'est le moins violent des deux ça aurait été bien de voir le visage de l'autre grosse mer**2
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete