Habillage fond de site

Deux mille nouveaux retraités

lundi 8 juillet 2019

La réforme des retraites est rentrée en vigueur le 1er juillet. Photo : Christophe Cozette

La réforme des retraites est rentrée en vigueur le 1er juillet. (Photo : Christophe Cozette)

Après une mise en place longue et mouvementée, la réforme des retraites est effective depuis le 1er juillet. La Caisse de prévoyance sociale (CPS) a présenté vendredi dernier les premières conclusions de cette réforme.

Deux mille nouveaux retraités ont anticipé la réforme, entrée en vigueur ce 1er juillet. C’est un peu plus que la moyenne annuelle, en à peine 6 mois. Mais bien en deçà des 7 000 prévus, avant l’entrée en vigueur de la réforme des retraites qui passe, à l’horizon 2023, à 62 ans et 38 années de cotisation, à taux plein.

Et encore, c’est 2 000 nouveaux retraités, selon la CPS, sont partagés entre taux plein et taux réduit, la prévision étant à 4 000 départs prévus, uniquement à taux plein.

Alors avantage ou inconvénient pour les caisses de la Caisse ? “Cela permet de ne pas alourdir davantage le régime de retraite mais en contrepartie, les gens qui ne partent pas, engorgent aussi des recettes pour ce régime”, assure Jean Jissang, directeur des prestations de la PSG. Autrement dit, moins de retraités, retraites assurées mais plus de futurs retraités (à taux plein). Mais l’essentiel pour la CPS était d’assurer le premier étage de cette réforme qui devrait s’échelonner jusqu’au 1er janvier 2023.

“Notre priorité était de satisfaire au plus vite les demandes de liquidation de pensions parce qu’avec l’annonce des réformes, il y a eu une accélération des demandes”, a assuré Jean Jissang. Et cela ne fut pas une mince affaire car depuis le vote à l’assemblée, la CPS attendait certaines variables de la réforme afin de pouvoir simuler auprès des demandeurs et calculer auprès des nouveaux retraités, une retraite précise.

Ces informations sont arrivées seulement le 26 juin au JOPF, soit 4 jours avant la mise en application du nouveau texte.

Mais fort d’une anticipation de la réforme, “avec nos équipes, nous étions prêts à liquider les pensions” a assuré le chef de service. “Il nous manquait certains paramètres comme les taux d’abattement”.

 

La fin de la réforme est prévue le 1er janvier 2023

 

Mais il est utile de garder en mémoire deux choses. Pour ceux qui sont proche de la date fatidique, et qui se sont déjà renseignés avec des simulations peu précises, “il serait bien que ces personnes reviennent en effet pour avoir leurs simulations avec ces nouveaux paramètres sauf ceux qui ont liquidé leurs pensions”. Pour ceux qui on encore un peu le temps, sachez que c’est six mois avant la possibilité de partir à la retraite, qu’il faut s’en occuper.

Pour cela, rien de tel que de s’inscrire sur le portail internet Tatou, le e-service de la CPS, amené à se développer dans les prochains mois, avec de véritables simulations, à l’instar de l’Hexagone.

 

Christophe Cozette

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous que la visite de la ministre de la Justice au fenua pourrait régler le problème foncier ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete