Deux perquisitions simultanées en cours à TNAD et au ministère de l’équipement

    mercredi 27 janvier 2016

    Hier matin, le parquet procédait à une double perquisition dans les locaux de Tahiti Nui Aménagement et Développement (TNAD) ainsi que dans ceux du ministère de l’Équipement.
    Nos confrères de Radio 1 dévoilaient hier matin que, dans le cadre d’une enquête en cours d’instruction pour “favoritisme” concernant l’attribution de certains marchés publics, notamment pour le projet du Mahana Beach, le parquet avait ouvert une enquête préliminaire contre X, en décembre dernier, pour “favoritisme” et “prise illégale d’intérêts”, et lancé deux perquisitions.
    Le procureur de la République José Thorel, accompagné de policiers de la direction de la sécurité publique (DSP) et d’agents du groupe d’intervention régional, est entré dans les locaux du ministère de l’Équipement vers 8 heures hier matin.

    Actions simultanées

    Il a procédé à la perquisition d’ordinateurs et à la saisie de plusieurs documents. Au même moment, une équipe d’enquêteurs perquisitionnait les locaux de TNAD. La présidence s’est exprimée dans un communiqué de presse, indiquant que “c’est en parfaite transparence et conformité avec les règles de la commande publique que le projet a été mené par TNAD sous la tutelle du ministre Albert Solia, et que ce dernier et ses collaborateurs ont laissé libre accès aux enquêteurs aux documents et supports informatiques”.
    Le ministre de l’Équipement, Albert Solia, a confirmé ces informations : “Nous avons eu dans nos bureaux, et ainsi que dans ceux de TNAD, les équipes du procureur dans le cadre d’une enquête préliminaire en ce qui concerne l’attribution de marchés d’assistance passés par TNAD entre 2013 et 2015.”
    Il ajoute par ailleurs que “les agents ont fait toutes les recherches qui leur étaient nécessaires. Ils ont eu mon soutien complet et nous avons travaillé en toute transparence. Je leur ai apporté mon assistance au ministère. En ce qui concerne TNAD, après mon arrivée au ministère, tout a été fait dans les règles de la commande publique. Les appels d’offres, les commissions, etc.”
     
    Plus d’une centaine de documents saisis

    Le parquet indique que plus d’une centaine de documents ont été saisis, ainsi que des fichiers informatiques. Le but de ces perquisitions serait de déterminer si les contrats que la société TNAD a passé avec les cabinets d’avocats et de conseils internationaux ont été faits dans le respect des règles de cadre des marchés publics de Polynésie française. Un dossier serait particulièrement concerné, celui du Tahiti Mahana Beach.
    Dans un communiqué, “le ministre tient à rappeler que depuis sa prise de tutelle de l’Epic TNAD, le 16 septembre 2014, date de sa nomination par le gouvernement du président Fritch, et à ce titre également nommé en tant que président du conseil d’administration de TNAD, il s’est évertué à faire appliquer strictement la règle de la commande publique, comme se doit tout établissement public”.
    Selon le ministre de l’Équipement, l’enquête aurait été ouverte suite à  une plainte. “Je pense que c’est lié à une plainte pour corruption, déposée il y a déjà quelque temps. Est-ce que c’est la suite de cette plainte, je ne sais pas.”
    Présent lors de l’entretien, Jean-Christophe Bouissou intervient et relève que “ce qu’il est important de souligner, c’est que ce n’est pas le marché lors de l’appel à manifestation d’intérêt qui est visé… C’est antérieur à l’arrivée à la présidence d’Édouard Fritch. Ce n’est pas une procédure récente qui est visée.”
    Enfin, le ministre de l’Équipement assure que les démarches actuelles ne sont pas concernées par l’enquête du parquet : “Avec le respect des règles qui entourent nos travaux, je ne pense pas. Ce que nous voulons faire, c’est quelque chose de bien. Donc, nous nous bordons… Nous sommes dans les règles. Alors c’est sûr que, dans ces conditions, cela avance moins vite. Là, ce qui est attaqué, c’est ce qu’il s’est passé lors de la passation de marché concernant les esquisses.”

    M.-C.C.

    Hiro 2016-01-28 08:49:00
    A peine commence y a deja des histoire de corruption sur le mahana beach...ca promet...ca va etre bien moche ....
    LEPETANT 2016-01-28 06:57:00
    BOF ! La corruption est maintenant généralisée en Polynésie. Ne reste plus qu'à s'y habituer.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete