Deuxième édition samedi du festival Alternatiba Tahiti

    jeudi 12 novembre 2015

    L’association Colibris Tahiti organise, samedi, la deuxième édition du festival écolo et solidaire Alternatiba, dans les jardins de la mairie de Punaauia. Conçu comme un grand village, l’événement accueillera une centaine d’acteurs qui œuvrent pour le développement durable au fenua et participent à la lutte contre le dérèglement climatique. Le but : partager, informer, sensibiliser, faire agir et mobiliser le public autour des valeurs portées par l’événement.

    L’association Colibris Tahiti organise, samedi, la deuxième édition du festival écolo et solidaire Alternatiba, à la mairie de Punaauia. L’an dernier, le festival, qui avait été organisé sur deux jours à l’assemblée de la Polynésie, avait remporté un grand succès : l’événement avait en effet comptabilisé près de 2 000 visiteurs par jour. Cette année, Colibris espère accueillir plus de monde en-core.
    Samedi, Alternatiba Tahiti mettra en lumière toutes les initiatives locales qui luttent contre la pollution, le gaspillage et œuvrent en faveur du recyclage, des énergies vertes et du partage… Conçu comme un grand village, l’événement accueillera cette année une centaine d’acteurs qui œuvrent pour le développement durable au fenua et participent à la lutte contre le dérèglement climatique, répartis en six grands quartiers : la santé et le bien-être, l’alimentation et l’agriculture, l’éducation, la solidarité et le partage, la biodiversité et l’environnement et l’énergie, l’habitat et la mobilité.  

    Ma’a participatif

    “On vient à Alternatiba pour s’y perdre. Pour cette deuxième édition, il y a 111 choses à voir, à entendre, à écouter, à faire, à manger…”, explique Teraiapiti Isabel, l’un des organisateurs du festival.
    Des espaces d’information et de découvertes, des espaces de jeux pour enfants, des conférences à thèmes, une bourse aux graines, des ateliers pratiques “do it yourself” pour apprendre à faire des cosmétiques bio ou des produits ménagers, des séances de massage, des espaces de restauration proposant des repas végétaliens, une épicerie solidaire… voilà ce qui attend le public, samedi. Sans oublier des animations tout au long de la journée et plusieurs concerts avec notamment la venue du groupe marquisien Takanini.
    Ce sera aussi l’occasion de belles rencontres, avec par exemple l’association Tahitik, qui répare les ordinateurs pour les distribuer aux familles dans le besoin, ou bien Mana cycle express, le premier coursier à vélo de Tahiti qui pédale plus de 100 kilomètres chaque jour pour livrer ses clients, ou encore ce constructeur de Tipaerui qui fabrique des maisons en bois, durables et autonomes… Un grand ma’a participatif sera également organisé. Les visiteurs et les bénévoles sont invités à apporter un fruit ou un légume qui puisse se manger cru. Ensemble, et aux sons des ukulele,  ils participeront à la réalisation d’un repas qui sera partagé entre tous à midi.
    “Cet événement ne dure qu’un jour, mais il a pour vocation d’être pérenne. L’objectif, c’est de créer un réseau alternatif, car ce festival est l’occasion pour ces personnes de se rencontrer, de communiquer entre elles, d’échanger sur leurs problématiques. C’est aussi l’occasion de mettre en place un annuaire de ces acteurs”, explique Claude Jacques, membre de Colibris Tahiti.

    É.P.

    Programme

    Événement gratuit ouvert à tous, de 9 à 21 heures

    Grande scène
    – 10 heures : spectacle enfants avec Hildevert.
    – 11 heures : gym maintien.
    – 12 h 30 : concert de Fenua Sound (musique locale).
    – 14 heures : sophrologie.
    – 14 h 30 : yoga.
    – 15 heures : gym seniors.
    – 17 heures : concert de Code 9.8 (rap).
    – 17 h 45 : concert de Deedee Léone (rock).
    – 18 h 30 : concert de STKTK et Bloody Fingers (reggae et rock).
    – 19 h 30 : concert de Takanini (reggae marquisien).

    Conférences ouvertes à tous
    Dans la salle du conseil municipal :
    – 9 h 30 : Changement climatique ? Kesako ?
    – 10 h 30 : Une petite histoire du bâti polynésien.
    – 11 h 30 : Punaauia : une commune dédiée au développement durable.
    – 12 h 30 : Teahupo’o : le renouveau du rahui.
    – 13 h 30 : Le changement sociétal par la culture : Te Matavaa.
    – 14 h 30 : Un don de vie.
    – 15 h 30 : Raiatea : la permaculture en milieu tropical.
    – Toutes les heures à partir de 9 heures : des discussions libres et conviviales dans l’espace Fare Parau Parau, sur divers thèmes liés au développement durable, au patrimoine culturel, au changement climatique…

    Animations
    – 8 h 30 – 11 h 30 : don du sang.
    – 10 heures – 10 h 30 : taï-chi, démonstration.
    – 10 heures – 11 h 30 : musique participative avec Taloo et Mato.
    – 12 heures : ma’a participatif ouvert au public.
    – 12 – 17 heures : ateliers pratiques Recycl’en ville : réparation de vélos, couture, tri…
    – 14 heures : théâtre ambulant.
    – 15 h 30 : taï-chi, démonstration.
    – 16 heures : défilé de mode recyclé.

    Le off dédié aux enfants et aux adolescents

    Le off d’Alternatiba aura lieu demain. L’association Colibris Tahiti, en partenariat avec le cinéma Majestic, organise la projection du film En quête de sens, pour 800 lycéens.  
    À partir de 14 heures, dans une partie des jardins de la mairie de Punaauia, une soixantaine d’enfants de Outumaoro participeront à des ateliers recyclage avec la maison de quartier de Punaauia.
    Divers ateliers seront également proposés aux enfants présents ce jour-là : des ateliers “do it yourself”, de l’éveil corporel, des invitations à la lecture avec Polynélivre, des ateliers d’éveil aux saveurs et aux senteurs…

    “Qu’est-ce que nous citoyens, pouvons-nous faire ?”

    Alternatiba a été créé en France à Bayonne en 2013 avec comme objectif : sensibiliser la population aux enjeux du réchauffement climatique en proposant des alternatives pour susciter des prises de conscience et des changements de comportement. “Alternatiba, le village des alternatives, est né du constat que la Conférence des parties (COP) n’a jamais porté de fruits très concrets. (…) Quand on voit qu’au bout de 20 ans de COP, on n’a pas beaucoup avancé, on se pose la question : qu’est-ce que nous citoyens, pouvons-nous faire ? Nos amis bayonnais se sont rendu compte qu’autour d’eux, il y avait plein d’acteurs du changement qui œuvraient tous les jours sans se soucier forcément de la COP, mais en se disant : “Nous, on ne veut pas seulement changer le climat, on veut changer le système. On veut consommer différemment, on veut vivre différemment et on veut vivre heureux.” Ils ont alors créé ce festival”, explique Teraiapiti Isabel, membre de l’association Colibris.
    Alternatiba a fait des petits en France et en Europe. En 2014, on comptait une quinzaine de villages des alternatives dans toute la France, dont un à Tahiti. Cette année, ils étaient 97 à voir le  jour, un peu partout dans le monde. La dynamique Alternatiba totalise aujourd’hui près d’un million de participants.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete