Disparition de Louis-Noël Renou : “Un voisin l’a vu assis sur un caillou, à l’entrée de la servitude »

    vendredi 21 avril 2017

    renou

    L’homme qui a disparu depuis le 2 avril a été pris en auto-stop. Le conducteur est recherché. (© DR)

    Dix-neuf jours se sont écoulés depuis la disparition de Louis-Noël Renou. Hier matin, avec l’accord d’Edwige Bit, juge d’instruction, la gendarmerie a communiqué un nouvel élément qui pourrait faire avancer les recherches.

    “Un automobiliste a pris en stop, à Faa’a, la personne recherchée et l’a déposée à Punaauia, au quartier Matati’a”. Car, malgré les appels à témoin lancés dans les médias, la famille reste sans nouvelles du sexagénaire, disparu depuis le 2 avril. L’homme, âgé de 63 ans, avait quitté le domicile familial, situé à Faa’a, vers 14 heures, pour se rendre à pied sur son terrain, situé à Matatia, avec pour seul but de récupérer son vélo. Un vélo qui n’a pas bougé depuis.

    Simone Igrec, sa fille, en était déjà persuadée, son père n’a pas marché entre les deux communes.

    “Un voisin l’a vu assis sur un caillou, à l’entrée de la servitude où se trouve le terrain. C’était vers 15 heures, donc on se doutait depuis un moment qu’il était venu en stop”, détaille-t-elle. Avant d’ajouter : “Il n’aurait pas refusé cette aide”.

    Les 200 mètres qui séparent le caillou où était assis ce père de deux enfants et le vélo semblent être la zone d’ombre de cette affaire jugée “délicate” par le procureur de la République, Hervé Leroy, qui n’a pas souhaité s’étendre sur le sujet.

    Quant au commandant de la compagnie des îles du Vent, Bruno Makary, aucune précision n’est venue étayer l’e-mail reçu hier matin dans les rédactions. “L’enquête est en cours”, a-t-il simplement indiqué.

     

    “Il n’aurait pas laissé son vélo si près du but”

     

    Selon une source, l’hypothèse d’une éventuelle noyade est envisageable. “Il pleuvait beaucoup, le jour de sa disparition et les jours qui ont suivi. Il aurait pu tomber dans la rivière Matatia (proche du terrain, NDLR).”

    Quant à l’hypothèse qu’il se soit perdu, sa fille affirme : “Ça lui arrive souvent de faire des trajets en marchant ou à vélo. Il n’aurait pas pu se perdre. Et puis, il est têtu, il n’aurait pas laissé son vélo en étant si près du but”.

    La jeune femme, qui a récemment posté une vidéo sur Facebook, où elle appelle à l’aide pour retrouver son papa, confirme que les recherches près du terrain n’ont rien donné. “On a regardé partout, avec les gendarmes, la famille, les amis… Il n’y avait pas d’odeur suspecte, même après plusieurs jours. Et il n’a pas pu mettre fin à ses jours ou disparaître. Il aime trop vivre.”

    La vidéo visionnée plus de 160 000 fois n’a pas permis de dégager de pistes sérieuses. “Les gens pensent l’apercevoir, mais parfois, on a l’information deux ou trois heures plus tard, voire le lendemain… C’est merveilleux de voir tous ces gens qui nous aident. Lundi, quelqu’un nous a dit avoir vu mon papa. On a eu le cœur qui s’est emballé… et on a été déçu. C’est pour cela que je suggère que si quelqu’un pense le voir, qu’il aille à sa rencontre et lui demande son nom. Il est très sociable”, conseille Simone Igrec.
    “Maintenant, on attend que la personne qui l’a déposé se manifeste. Peut-être qu’elle a des infos qui nous permettraient de nous rapprocher de papa…”, conclut sa fille doucement, avec une pointe d’espoir. 

     

    C.A.

     

    renou

    Cliquez sur l’image pour l’agrandir

      Edition abonnés
      Le vote

      Seriez-vous prêt à accepter de travailler avec une patente si un employeur vous indiquait qu'il ne peut pas vous salarier ?

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete