Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Le dispositif “Tranquillité vacances” peu sollicité au fenua

lundi 10 juillet 2017

 

tranquillité vacances

Le dispositif de surveillance appelé “Tranquilité vacances” consiste en une surveillance régulière de votre habitation pour éviter tout cambriolage. (© Photo : archives LDT)


Ce sont les vacances, et nombreux d’entre vous sont partis, ou projettent de s’évader quelques jours loin de chez eux.
Mais, délaisser son domicile peut parfois être source d’inquiétude : beaucoup craignent d’être cambriolés durant leur absence.

Depuis 2003, il existe pourtant un dispositif de surveillance appelé “Tranquillité vacances”, assuré par les brigades de  gendarmerie de chaque commune, et la direction de la sécurité publique (DSP) à Papeete et Pirae.
Il a surtout un effet dissuasif auprès des potentiels cambrioleurs, et consiste en une surveillance régulière de l’habitation inoccupée, par les forces de l’ordre, et ce, durant la période d’absence des propriétaires.
“On a des patrouilles qui passent plusieurs fois par jour devant le domicile, qui marquent un temps d’arrêt pour observer les issues, voire   interroger le voisinage, en cas de doute.
L’idée, c’est de montrer que l’on est présent, que l’on surveille. Et s’il y a le moindre problème, on a le contact de quelqu’un à prévenir, pour sécuriser l’habitation, ou constater les dégats…”, explique le capitaine Hanuse de la DSP.
Si à l’origine ce dispositif a été mis en place durant les vacances scolaires, il a été étendu à l’ensemble de l’année, depuis trois ans. Très sollicité dans l’Hexagone, il l’est moins en Polynésie française.

“Depuis le début de l’année, nous n’avons eu que deux demandes de surveillance ; je pense qu’il y a un manque d’information concernant ce dispositif”, explique le commandant de la brigade de Punaauia.
La DSP enregistre, quant à elle, 15 à 25 demandes en période de grandes vacances scolaires… Un chiffre plus important que ceux enregistrés dans les brigades de gendarmerie, mais qui reste relativement bas comparé à ceux de la métropole.
“En Polynésie française, les gens font appel à leur famille ou à leur voisinage pour surveiller leur maison, durant leur absence. Souvent, dans les quartiers, les gens repèrent les passages anormaux et font eux-même la police. Ils ne pensent pas à faire appel à nos services”, raconte le capitaine Hanuse.

Pourtant, ce service est gratuit et les démarches pour y accéder très simples : il suffit de se présenter directement à la DSP
(55 avenue Pouvanaa A Oopa, à Papeete) ou à la brigade de gendarmerie de sa commune, pour remplir un formulaire de signalement d’absence. Celui- ci est également accessible en ligne, via le site du haut-commissariat.  
Quelques communes veulent aller plus loin dans ce dispositif de surveillance, comme Punaauia, qui travaille actuellement à la mise en place d’un projet de “participation citoyenne”.

Un dispositif qui existe déjà en métropole et en Nouvelle-Calédonie, autrefois appelé “voisin vigilant”, qui a récemment été rebaptisé “participation citoyenne”.
Le concept : créer un réseau de solidarité entre les administrés, afin que chaque mouvement anormal dans une servitude ou un quartier, soit relevé par ses habitants et transmis à la gendarmerie.
“L’idée, ce n’est pas de remplacer la police ou la gendarmerie, mais de rester vigilant sur les allées et venues inhabituelles dans une servitude, de noter la présence de personnes étrangères dans le quartier… de relever tout ce qui semble anormal, et de le transmettre à un référent qui sera identifié dans la zone. Celui-ci sera ensuite chargé de faire part de toutes ces remarques à la police.

Ces renseignements pourront être très utiles dans le cadre d’enquêtes, ou pour anticiper une potentielle infraction… Mais en aucun cas, les administrés auront à jouer les justiciers”.
Le lotissement Tetavake devrait être le premier secteur à bénéficier de ce dispositif, avant la fin de l’année.

 

E.P.

68
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete