Habillage fond de site

Dossier Thierry Pageau : Quand les renvois successifs d’un dossier irritent la procureure

mercredi 12 septembre 2018

“Le temps judiciaire, c’est ce que nous avons de plus précieux. Si on ne l’utilise pas, il est mort”, s’est émue la procureure. (© Florent Collet)

“Le temps judiciaire, c’est ce que nous avons de plus précieux. Si on ne l’utilise pas, il est mort”, s’est émue la procureure. (© Florent Collet)

C’était censé être la grosse affaire de la matinée d’hier au palais de justice à Papeete. Déjà connu pour avoir été condamné dans des affaires d’ice mais aussi d’arnaques à la défiscalisation, Thierry Pageau devait comparaître cette fois en tant que victime après avoir été volé et agressé d’un coup de couteau pour une affaire d’ice le 31 décembre 2015.

L’ancien homme d’affaires était également renvoyé en tant que prévenu pour détention de stupéfiants. Trois ans après les faits, l’affaire devait être jugée hier. Mais le nouvel avocat de Thierry Pageau étant hors territoire, un confrère de son cabinet n’ayant pas eu connaissance du dossier a demandé qu’il soit renvoyé à une date ultérieure.

L’occasion pour la procureure de donner un cours magistral pour faire part de son agacement et son refus du report, une nouvelle fois, de l’audience de cette affaire. “En matière de renvoi, il n’y a pas de règle. Dans les textes, il est question de déni de justice quand un juge néglige de juger des affaires en mesure d’être jugées. La Cour européenne explique qu’une affaire doit être jugée dans un délai raisonnable. Dans le code pénal, il n’est fait état d’aucune jurisprudence.”

Sur son élan, elle détaille ensuite les raisons des renvois : “Lorsqu’il y a une surcharge d’audience, lorsqu’il s’agit de régulariser un point de procédure ou pour demander une instruction supplémentaire. Cela se fait également quand il y a incompatibilité entre l’audience et le planning des avocats. L’avocat est roi, et le tribunal est ok pour la première demande de renvoi.”

Des renvois qui ne sont pas sans conséquences pour le calendrier. En raison “d’une situation assez critique”, les prochaines dates disponibles pour des audiencements le sont plus d’un an plus tard. La procureure souligne aussi ces nombreux cas où “le prévenu, la veille de l’audience, se réveille et veut un avocat, et le premier renvoi est presque toujours accordé”.

Mais la représentante du parquet veut dénoncer “certaines dérives”. “Certains changent d’avocat à chaque audience ou leurs avocats ne sont pas là”, dit-elle visant ici directement Thierry Pageau. “Il a eu trois avocats différents, le quatrième n’est pas là. Nous avons perdu trois heures. Le temps judiciaire, c’est ce que nous avons de plus précieux. Si on ne l’utilise pas, il est mort”, conclut la procureure regrettant que le parquet n’ait pas de recours pour s’opposer à un renvoi.

Après s’être retiré et avoir accepté de renvoyer l’audience à mai 2019, le président du tribunal, pour répondre au parquet, a expliqué que les juges “n’ignoraient pas l’encombrement, le manque de moyens, de collaborateurs et de magistrats mais qu’il ne pouvait leur en être fait grief, les prévenus ayant par ailleurs des droits”. Et de s’adresser ensuite à Thierry Pageau et son avocat : “C’est l’ultime renvoi, ensuite ce sera considéré comme une action dilatoire.”

 

F.C.

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete