Habillage fond de site

Douze jeunes transforment un terrain communal en jardin partagé

vendredi 13 janvier 2017

vaipahu hamuta jeunes

Douze personnes, hommes ou femmes, jeunes et moins jeunes, qui sont à la recherche d’un emploi, travaillent actuellement pour transformer un terrain communal vague en un jardin
partagé. (© John Hiongue/LDT)

 

Vu le succès remporté par la mise en place des jardins partagés dans le quartier de Tenaho à Pirae, la commune a décidé de reconduire cette opération avec la création d’un second jardin partagé. Celui-ci est situé sur le site de Vaipahu dans la vallée de Hamuta.

Depuis mercredi, douze jeunes à la recherche d’un emploi ont décidé de défricher un terrain communal de plus de 600 m2 afin de le transformer en jardin partagé.
“On a recruté deux jeunes par association de la vallée de Hamuta, qui en compte six. Leur mission a commencé mercredi et leur formation doit durer neuf mois. Après, ces douze jeunes devront voler de leurs propres ailes pour entretenir leur jardin partagé.

On va planter des légumes du genre salade en hors-sol mais aussi des tomates, du maïs et des concombres, mais pas de navets ni de carottes car le sol n’est pas adapté à ce genre de culture.
Des papayers et des bananiers seront plantés tout autour de la clôture du terrain. On ne va pas planter de fleurs, il n’y a pas d’abeilles dans le secteur contrairement à Tenaho”, explique le référent de la commune en matière de jardins partagés, François Putoa.

Le financement de ce projet est assuré à 50 % par le contrat de ville et 50 % en fonds propres par la commune de Pirae. Les douze jeunes auront au moins deux mois de préparation du sol en incluant la plantation des graines.
“La culture sera 100 % bio. La mairie va fournir tout le matériel nécessaire ainsi que les graines des légumes et les sacs de terreau. On travaille avec les associations de quartier qui ont proposé leur propre candidature et notre service a fait passer un test de sélection”, ajoute la responsable de la Maison de l’insertion et de l’emploi, Émilie Pahuaivevau.

Dans un premier temps, les douze jeunes de Hamuta doivent préparer le terrain en nettoyant le site et, dans un second temps, enlever toutes les mauvaises herbes.
Ils pourront après cela débuter la culture maraîchère. Le terrain communal est entièrement clôturé, évitant ainsi les vols de légumes.
Les douze jeunes doivent normalement bientôt décrocher un contrat d’accès à l’emploi (CAE) par l’intermédiaire de leur association respective.

De notre correspondant J.H.

Orianne Obrize
1490
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete