Douze millions de francs contre la violence

    samedi 3 octobre 2015

    À la suite des attentats de janvier, à Paris, l’État a décidé d’abonder tous les contrats de ville (ex-contrats urbains de cohésion sociale) pour financer des actions locales en faveur du civisme. 
    À 16 000 kilomètres de là, le contrat de ville 2015-2020 de l’agglomération de Papeete, signé le 30 juin, vient donc de recevoir une enveloppe supplémentaire de 12 millions de francs. 
    Le terrorisme n’étant pas vraiment une préoccupation à Tahiti, “le conseil syndical a souhaité, la semaine dernière, au regard de l’actualité locale, flécher ces crédits vers des actions de lutte contre la violence”, explique Tenuhiarii Faua, présidente du syndicat mixte en charge du contrat de ville, qui concerne Moorea et les huit communes situées entre Mahina et Papara. 
    Dès à présent, un appel à projets est donc lancé. Communes, associations et établissements scolaires sont invités à proposer, jusqu’à la fin de l’année, des initiatives en faveur des 76 quartiers prioritaires de l’agglomération. 
    Démarches participatives, actions civiques, prévention dans les familles ou autour de la santé, missions de lutte contre le décrochage scolaire ou la délinquance, théâtre, sport, médiation entre jeunes… 
    “L’idée est aussi de lutter contre l’oisiveté des jeunes”, précise le syndicat mixte. 
    Tout est permis, ou presque, d’autant plus que la procédure sera allégée et les dossiers seront étudiés “au fil de l’eau” pour un démarrage le plus tôt possible. 
    “On ne veut pas perdre l’avantage de ces crédits alloués assez tardivement, précise Tenuhiarii Faua. Et on ne reste pas insensibles face à ce qui s’est passé. Bora Bora et Estall-Paraita ont été des déclics. On constate que les rixes interquartiers sont de plus en plus présentes, avec un degré de violence assez important. On souhaite donc un maillage du territoire le plus important possible. C’est aux communes, notamment, de proposer des initiatives dans les quartiers les plus sensibles.” 
    Dans l’idéal, les actions parrainées commenceront dès la semaine prochaine, jusqu’à février 2016 environ. Les chargés de mission du syndicat mixte et les chefs de projets communaux pourront aider les porteurs de projet à monter leur dossier et chaque initiative pourra être subventionnée à hauteur de 50 ou 60 %. 

    M.G.

    Moerani 2015-10-03 12:43:00
    Tous les slogans affichent l'expression "contre la Violence", à mon avis on démarre déjà avec difficulté. Tout le monde peut se rassembler, agir, s'exprimer "POUR LA PAIX" cette phrase est simple, positive et saine.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete