Habillage fond de site

Des aides accordées à des administrés qui font réagir Drollet

jeudi 2 mars 2017

HITIA’A O TE RA

Désormais, les conciliabules ont lieu entre Henri Flohr et Dauphin Domingo. (© Jean-Luc Massinon)


Flohr ayant rejoint Domingo, et Drollet n’ayant plus le contrôle de l’ordre du jour, le conseil municipal expédie les délibérations recalées. La commune va donc finalement pouvoir faire l’acquisition d’un camion incendie d’occasion. Le maire délégué de Hitia’a a dénoncé l’attribution d’aides à des personnes qui ne sont pas dans la misère.

Depuis que la majorité a changé de camp, après le rapprochement inattendu entre Dauphin Domingo et Henri Flohr, la tension est retombée d’un cran, au conseil municipal de Hitia’a o te Ra.
On a même vu Jacqui Drollet se lever pour faire la bise à Henri Flohr, son allié qui a changé de nid.

On ne peut pas encore parler de décontraction chez les élus, mais avec la fin des règlements de comptes frontaux, les visages semblent moins crispés en salle du conseil.
Une salle qui était très clairsemée mardi matin. Il y avait plus de délibérations que d’élus
(26 textes pour 19 présents) ; un taux d’absence souligné par un Jacqui Drollet, un poil grognon. Mais heureusement, les procurations ont tout de même permis d’atteindre le quorum.

Les deux premières délibérations, portant sur l’utilisation de l’application informatique Otia, qui permet la gestion, la consultation et la délivrance de certaines informations cadastrales, ont fait démarrer Jacqui Drollet au quart de tour.
Le maire délégué de Hitia’a ne comprenait pas que seuls le directeur général des services (DGS) et son adjointe aient accès aux fichiers, alors qu’on lui avait promis que les maires délégués pourraient agir sur le site.
La ténacité de Jacqui Drollet a fait que les deux textes ont finalement été ajournés afin de consulter les autorités des affaires foncières pour faire valoir la particularité des communes associées.

 

Hitia’a o te Ra aura son camion de pompier

 

Le pouvoir de persuasion de Jacqui Drollet, lors des débats, n’a plus opéré quand la nouvelle majorité a compris qu’elle pouvait adopter tous les textes de l’ordre du jour sans recevoir de leçon du maire de Hitia’a.
Aussi, les délibérations sur la formation des pompiers volontaires – que Jacqui Drollet trouvait trop chère (11 000 F par jour et par pompier) et l’achat du camion incendie de Pirae – que Jacqui Drollet aurait préféré loué par peur de voir cette occasion tomber en panne dans une semaine – ont été adoptées malgré l’abstention du groupe Drollet qui ne pèse plus que six voix.

Finalement, Hitia’a o te Ra aura un camion incendie, celui de la brigade de Pirae pourrait être acquis pour 3 millions de francs.
Tant pour le sujet de la formation des pompiers que pour celui de l’acquisition du camion incendie, Dauphin Domingo a expliqué qu’en cas de drame, c’est sa responsabilité qui serait engagée. La commune n’a malheureusement pas encore les reins assez solides pour s’engager dans l’achat d’un camion neuf, évalué à plus de 54 millions de francs.

Le conseil municipal libéré de “l’autoritarisme” de Jacqui Drollet a fait passer d’anciennes délibérations pour l’acquisition d’une ambulance, de deux véhicules pour la police municipale et divers équipements, malgré la protestation de Jacqui Drollet. “Les chiens aboient, la caravane passe”, a lâché un élu à l’issue de la séance.

 

J.-L.M.

Orianne Obrize
1
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete