D’une île à l’autre, avec la paix et la foi dans son cœur

samedi 8 novembre 2014

Parti lundi matin, à 8h30, de Taha’a, à la nage, Ismaël Patu-Huukena est bien arrivé, mardi, à 13h30, à Matira.
Les personnes présentes pour l’accueillir ont senti qu’elles assistaient à un moment particulier et exceptionnel, privilégié, un moment unique et empreint d’émotion et d’un grand respect pour cet homme qui s’est lancé le challenge de relier les îles Sous-Le-Vent, en nageant.
La directrice de la boutique Arc-en-ciel, Wendy Hebert, qui a été un bon sponsor, a accompagné, en bateau, le nageur, depuis la passe jusqu’à son arrivée :  “Ismaël est un phénomène rare car ce n’est pas tout le monde qui entreprend de tels défis.”
Ismaël s’est préalablement bien préparé mentalement. Il a la paix dans le cœur et la foi en son Seigneur. Il a avancé humblement en respectant la nature et a fait le vide en lui-même : “Avec humilité, je pense qu’on va arriver à quelque chose. Il faut mettre le Seigneur et les enfants devant nous et la nature, puis nous carrément derrière, car nous ne sommes rien du tout dans cet océan-là, nous sommes juste des serviteurs et les plus grands prédateurs du monde.”
Le prochain gros challenge sera de battre les champions du monde de natation dans l’océan : “Le cerveau commande les membres. Si on n’a pas le mental qui accompagne le corps, c’est difficile de réussir. Les champions se sont entraînés physiquement et moi mentalement, et je sais ce qui se passe dans l’eau.”
Il ne cache pas que la peur a été présente : “La peur nous permet d’être plus grands. La nature ne nous appartient pas. Le monde dans lequel nous vivons est le plus grand marae du monde.” Ce qui appartient à la terre reste sur la terre : “Si un poisson vient vous mordre, il vous nettoie de vos problèmes. Le message de la faune aquatique est de ne pas emmener vos problèmes dans l’eau.”
En arrivant près de la passe, une baleine, mère nourricière de l’océan, a accueilli le nageur et son témoin, Teamo Faua qui suit le nageur dans une embarcation en aluminium, permettant à Ismaël de dormir la nuit.
À son arrivée, l’homme s’est dirigé vers un restaurant, rêvant de manger un énorme steak frites.
L’aventure n’est pas terminée puisqu’il partira aux environs du 14 novembre pour rallier l’île de Maupiti.

De notre correspondante Françoise Buil

 

Contact

Ismaël : 87 37 89 34
Email : oateanuii@live.fr
Facebook : Huukena Isma
Lire demain, dans la Dépêche dimanche, le projet d’Ismaël.

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete