Habillage fond de site

Un duo de choc pour Polynélivre

mardi 13 août 2019

Marie-France Calin et Janick Aubineau partagent leur goût pour la lecture au travers de différentes actions. Photo : Anne-Charlotte Bouleau

Marie-France Calin et Janick Aubineau partagent leur goût pour la lecture au travers de différentes actions. Photo : Anne-Charlotte Bouleau

En fin de semaine dernière, un salon de la rentrée était organisé à Taravao, dans la galerie marchande d’un hypermarché. Entre les écoles de danse et de musique, sur le stand de Polynélivre, on faisait tout simplement la promotion de la lecture. Pour ce faire, il y avait des ouvrages par dizaines et surtout des bénévoles dévouées, toutes deux retraitées de l’Éducation nationale. “J’ai enseigné vingt ans en Alsace, puis vingt-trois ans en Martinique. Pour ma retraite, je suis venue à Tahiti. Ça fera un an au mois d’octobre. J’étais déjà venue en vacances, il y a quelques années, et ça m’avait beaucoup plu”, confie Marie-France Calin, qui a croisé le chemin de Janick Aubineau par le biais d’amis communs.

“Ayant été prof de lettres et documentaliste, les livres, c’est ma deuxième vie, donc j’ai tout de suite adhéré à l’association. C’est très intéressant ! Les gens sont surpris que ce soit gratuit, l’idéal étant de pouvoir rapporter les livres pour que tout le monde puisse en profiter. On essaie de cibler les jeunes, y compris avec des BD, car c’est un bon moyen pour les attirer vers la lecture”, remarque Marie-France Calin.

 

“On commence à se faire connaître”

 

Pour avoir enseigné les mathématiques, notamment au collège de Taravao, Janick Aubineau n’en est pas moins attachée aux livres. “J’ai toujours aimé le théâtre et les arts. J’ai rejoint l’association il y a un an, suite au départ de la référente à la Presqu’île. On a relancé Lire au bord de l’eau et on s’occupe de la boîte à livres. Notre rendez-vous mensuel à Puunui commence à se faire connaître. Le seul problème, c’est qu’il pleut souvent. Quand le temps ne permet pas de rester dehors, on vient ici, près de la boîte à livres, qui fonctionne très bien !”, assure la bénévole, connue pour son implication dans le domaine associatif.

Toujours pour Polynélivre, Janick Aubineau endosse d’ailleurs le rôle de conteuse, une fois par mois, à la maison de l’enfance de Taravao. Avec Marie-France Calin, toutes deux contribuent également à la mise en oeuvre de rallyes-lecture dans les établissements scolaires du secteur.

 

A.-C. B.

 

polynélivre

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous qu’un Tahitien peut enfin s’imposer à domicile cette année à la Tahiti Pro Teahupo'o ? Si oui, lequel ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete