Ébola : le Pays anticipe le scénario catastrophe

    jeudi 23 octobre 2014

    Les autorités sanitaires du Pays qui, actuellement font face à l’épidémie de chikungunya, se préparent également à un éventuel cas suspect d’Ébola sur le territoire. « Le risque qu’une personne soit infectée est très faible, voir quasi nul mais notre rôle est d’envisager le pire scénario en mettant les moyens adaptés », a précisé mercredi le directeur de l’hôpital du Taaone, Christophe Bouriat. Ainsi, l’hôpital du Taaone est en train de s’équiper en combinaison de haute protection et en équipements spécifiques pour faire face à un potentiel cas suspect d’Ébola ; l’institut Louis Malardé sera bientôt équipé d’un laboratoire de niveau de sécurité biologique pathogène de classe 3 ; et le Centre de Transfusion Sanguine a depuis trois semaines pris des mesures strictes. Aucun donneur sorti du territoire ne peut être prélevé avant un délai de 28 jours. Dès le mois de septembre, la direction de la santé a lancé la mise en place d’un plan d’urgence en cas de suspicion d’Ébola.

    Retrouvez l’intégralité de l’article dans La Dépêche de Tahiti de jeudi 23 octobre 2014 ou dans notre édition numérique.

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete