Ébola : MSF demande à l’Australie de mettre la main à la pâte et non au portefeuille

mercredi 1 octobre 2014

Médecins sans frontières (MSF), en pointe dans la lutte contre l’épidémie d’Ébola en Afrique de l’Ouest, a annoncé mercredi avoir refusé une donation de l’Australie, lui demandant de déployer plutôt des équipes médicales sur le terrain, où l’ONG et les services de santé sont débordés.
Le gouvernement australien avait proposé une donation de 2,5 millions de dollars australiens (1,7 million d’euros) à MSF, a indiqué l’organisation, qui l’a déclinée, estimant avoir atteint ses limites logistiques et ne pouvoir apporter davantage d’aide dans les trois pays les plus touchés par l’épidémie (Liberia, Sierra Leone et Guinée).
« MSF n’a tout simplement pas les moyens de faire ce travail seule. Nous renvoyons déjà des malades de nos cliniques qui sont débordées depuis des semaines », écrit l’organisation dans un communiqué, pressant « l’Australie d’envoyer du personnel médical d’urgence entraîné » et d' »arrêter de chercher des prétextes ».
« Le déploiement par l’Australie de personnels (de santé) formés, même en petit nombre, aurait un impact important. Même une douzaine d’entre eux, qui pourraient superviser des équipes locales pour diriger un centre d’isolement (de malades), aider à détecter des cas et mettre en place des mesures de contrôle de l’épidémie pourraient sauver des milliers de vies », explique MSF.
« Le nombre de cas double toutes les trois semaines » prévient le directeur exécutif de MSF Australie, Paul McPhun, cité dans le communiqué, s’alarmant de statistiques choquantes ».
« Et pourtant des pays qui, comme l’Australie, ont les moyens de changer les choses sur le terrain se regardent les uns les autres pour savoir qui va assumer ses responsabilités et refusent d’envoyer leurs propres équipes », ajoute M. McPhun, jugeant « impensable que l’Australie attende une invitation de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour agir ».
L’actuelle épidémie d’Ébola est la plus grave depuis l’identification du virus en 1976, avec plus de 3 000 morts sur les quelque 6 500 malades recensés, selon l’OMS.

AFP

    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete