Habillage fond de site

École bioclimatique à Moorea : 132 millions de F empruntés pour le projet

jeudi 9 novembre 2017

Thierry Paulais le directeur de l’Agence française de développement, et Evans Haumani, maire de Moorea-Maiao lors de la signature de la convention entre l’AFD et la Commune.

Thierry Paulais le directeur de l’Agence française de développement, et Evans Haumani, maire de Moorea-Maiao lors de la signature de la convention entre l’AFD et la Commune. (© Jeannot Rey/LDT)


Lors du dernier conseil municipal, les élus avaient voté à la majorité, la possibilité pour le maire de signer une convention d’emprunt avec l’Agence française de développement (AFD). Hier, en présence du maire Evans Haumani et du directeur de l’AFD Thierry Paulais, la signature de cette convention confirmait la mise sur les rails du projet de reconstruction du groupe scolaire de Papetoai. Il s’agit d’une première en Polynésie française. Des bâtiments pensés pour apporter plus de confort aux élèves et aux enseignants grâce à un aménagement favorable à l’utilisation des énergies naturelles.

La reconstruction du groupe scolaire de Papetoai n’est pas un luxe. Édifié en 1969, ce complexe, qui réunit les deux établissements, maternel et élémentaire, sur un même site au Pk 22, côté montagne, a depuis reçus quelques travaux de lifting mais sans grande envergure jusqu’à la construction du restaurant scolaire inauguré en 2014.

Le projet pour lequel était signée hier une convention avec l’AFD (Agence française de développement) est un projet d’école bio climatique qui remonte à 2012 et qui avait été présenté l’année dernière au CFL (Comité de financement local).

Or, sa présentation avait été refoulée faute d’une participation suffisante de la commune. En effet, le coût du projet dépasse les 525 millions, ce qui, pour l’AFD aurait représenté près d’un tiers du montant global de cette dotation annuelle qui est d’environ 1,4 milliard de Fcfp.

Les élus, conduits par leur maire Evans Haumani, ont donc revu leur copie, et ont présenté lors du dernier conseil municipal en date du 31 octobre, leur proposition de financement.

Celle-ci consiste à augmenter leur participation de 5% à 25% soit 131 842 963 de francs, par le biais d’un emprunt à l’AFD.

La proposition a été adoptée par le conseil du 31 octobre dernier par 13 voix pour, 3 contre et une abstention. L’État de ce fait, financera le projet par le biais du FIP à hauteur de 72,16% (380 528 888 de F) et l’Ademe à 2,84% (15.000.000 de francs).

L’emprunt à l’AFD sera remboursable à échéance de 15 ans moyennant un taux 0%, dit taux “vert”.

 

Développement durable grandeur nature

 

Selon le dossier de présentation, le projet de l’école bio climatique a pour vocation de s’inscrire dans une logique de développement durable au sens premier du terme.

Outre l’aspect environnemental, les volets sociaux et économiques sont également traités de manière égalitaire.

Ainsi, plusieurs filières d’enseignement technique présentes sur l’île participeront au projet en intervenant dans l’opération, que ce soit dans l’aménagement paysager, dans la réalisation de certains ouvrages bétonnés ou dans la réalisation de la signalétique.

Et qui dit école bio climatique dit structure adaptée à l’environnement avec des profilés réalisés en fonction de la climatologie, afin d’apporter à terme, une diminution des coûts dans la maîtrise énergétique tout en offrant un confort supplémentaire aux enfants. Grâce à une meilleure exposition des bâtiments et une ventilation naturelle plus adaptée, il sera possible, par exemple, de faire baisser les températures intérieures.

Pour le maire de Moorea, c’est un grand projet dont la première délibération communale remonte à 2010.

“Aujourd’hui, c’est parti. Nous avons notre financement pour démarrer les travaux, condition sine qua non pour obtenir le reste du financement accordé du FIP.”

Le démarrage des travaux est prévu en janvier 2018, pour une fin des travaux phase A et B en juillet 2019. Le projet prévoit la construction des deux écoles, maternelle et élémentaire, soit une quinzaine de salles de classe, d’une bibliothèque, de salles de repos ou de salles informatiques.

 

De notre correspondant Jeannot Rey

 

école bioclimatique moorea

Plan du complexe scolaire, côté maternelle.

3MOO 4 convention

Le complexe côté école élémentaire. École bio climatique oblige, les essences d’arbre ont soigneusement été répertoriées.

haumani

195
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete