Habillage fond de site

“École en santé” : Six écoles sur neuf labélisées à Moorea

mardi 2 juillet 2019

Le ministère de la Santé et le ministère de l’Éducation ont décidé, en aout 2018, de mettre en place une expérience pilote mettant en oeuvre les principes de l’OMS de l’école en santé. Photo : DR

Le ministère de la Santé et le ministère de l’Éducation ont décidé, en aout 2018, de mettre en place une expérience pilote mettant en oeuvre les principes de l’OMS de l’école en santé. (Photo : DR)

Le ministre de la Santé, Jacques Raynal, a présenté, hier, le bilan de l’expérimentation du projet “École en santé” de l’année scolaire 2018-2019, à Moorea.

Le ministère de la Santé et le ministère de l’Éducation ont décidé, en août 2018, à travers une convention signée avec la commune de Moorea-Maiao et l’association les petits princes d’Aimeho, de mettre en place une expérience pilote mettant en oeuvre les principes de l’Organisation mondiale de la santé de l’école en santé.

Cette expérience consiste à offrir un label école en santé, ainsi qu’un prix permettant de financer des actions pour la santé des élèves, aux écoles volontaires mettant en place dix actions de santé à travers l’action d’un comité de santé de l’école incluant les représentants de la population du quartier.

Ces actions, au-delà des principes de bonne santé alimentaire, et physique connus de tous, mettent l’accent sur la bonne santé mentale et sociale des élèves à travers des actions citoyennes en faveur de l’environnement et des actions d’insertion culturelles.

Ce label est remis en jeu chaque année. Le fonds de prévention sanitaire et social de la Polynésie française participe à cette action en finançant les prix des écoles labélisées.

L’évaluation du projet effectuée au mois de juin pour l’année scolaire 2018-2019, à Moorea, montre que, sur 9 écoles sensibilisées au projet, 9 ont fait acte de candidature, 6 ont été labélisées école en santé, et 1 250 enfants ont bénéficié de ce dispositif.

Trois écoles sont en préparation et ont sollicité leur évaluation par le jury pour la rentrée 2019-2020.

Cette évaluation a permis de confirmer que les apports de compétences aux enfants rentraient bien dans le cadre des programmes scolaires, que cette approche permettait aux enseignants d’utiliser des exemples d’application pratiques très pertinent intéressant les enfants, et que la mise en oeuvre de l’expérience était simple.

Par ailleurs, l’ensemble des partenaires ont constaté une évolution positive du dynamisme de la communauté locale autour des écoles.

Le dispositif de financement par le fonds de prévention reste à améliorer car restant complexe et peu réactif.

Ce programme expérimental après validation de son évaluation par les deux ministères concernés, a vocation à devenir l’unique dispositif standardisé de promotion de santé dans l’ensemble des écoles primaires et des centres des jeunes adolescents (CJA) de Polynésie française.

 

LDT

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Édouard Fritch veut que les personnes hospitalisées après un accident qu'ils ont causé, sous l'empire de l'alcool ne soient pas pris en charge par la CPS. Pensez-vous que ce soit une bonne mesure ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete