Habillage fond de site

ÉCONOMIE – Une hausse de 57 % des ventes immobilières depuis 2016

vendredi 14 septembre 2018

L’embellie du marché immobilier semble profiter à Moorea, où le volume de ventes de propriétés entre 2016 et 2018 a augmenté de plus de 200 % alors que le volume de vente à Tahiti a pratiquement stagné sur la même période (+ 15 %). (©DR)

L’embellie du marché immobilier semble profiter à Moorea, où le volume de ventes de propriétés entre 2016 et 2018 a augmenté de plus de 200 % alors que le volume de vente à Tahiti a pratiquement stagné sur la même période (+ 15 %). (©DR)

Le marché de l’immobilier, et notamment celui du “luxe”, a le vent en poupe en Polynésie française. Preuve en est une nouvelle agence Sotheby’s, spécialisée dans la vente de propriétés immobilières de standing, a ouvert ses portes hier à Moorea, un peu plus de deux ans après celle de Papeete.

Selon Jacques Menahem, gérant des agences et spécialiste de l’immobilier au fenua depuis plus de 25 ans, les ventes globales de propriétés immobilières ont augmenté de 57 % entre 2016 et 2018. “Après plus de dix ans de taui, la stabilité politique que la Polynésie a retrouvée depuis 2015 a rassuré beaucoup d’investis- seurs, autant les étrangers que les locaux”, a indiqué l’homme d’affaires.

Cette évolution à la hausse devrait d’ailleurs se mainte- nir, voire encore augmenter dans les années à venir selon ce dernier. “On pense que l’arrivée de nouvelles compagnies aériennes va contribuer à l’essor du mar- ché dans les prochaines années. Notre clientèle étrangère est passée de 5 à 30% sur les six derniers mois.”

 

Moorea, nouvel eldorado

 

Si le contexte géopolitique du pays participe à cette embellie du marché immobilier, le fenua peut compter aussi sur d’autres arguments. Alors que les îles des Caraïbes telles que Saint-Martin ou Saint-Barthélemy, qui présentent autant d’atouts que nos îles, sont souvent plus exposées aux risques naturels, la Polynésie française est plus épargnée par les phénomènes climatiques.

“Le fenua apparaît de plus en plus comme un refuge pour ceux qui ont les moyens d’investir”, a affirmé Jacques Menahem. Puis d’ajouter : “Nos clients aujourd’hui recherchent de la sécurité. Ici, pour le moment, nous sommes à l’abri des attentats, le port d’arme est aussi très réglementé contrairement à d’autres pays.”

Et Moorea semble tirer son épingle du jeu par rapport à sa grande sœur Tahiti. Selon les chiffres de l’agence, le volume de ventes de propriétés à Moorea entre 2016 et 2018 a augmenté de plus de 200 % alors que le volume de ventes à Tahiti a quasi- ment stagné sur la même période (+ 15 %).

“Moorea aujourd’hui présente un réseau routier qui n’est pas encore saturé, contrairement à Tahiti. Nos clients recherchent généralement un lieu de villégiature. Et à Moorea, on est au calme mais avec tout un tas d’activités à faire. Et puis en cas de très gros souci, on est seulement à quelques minutes de la capitale et de son centre hospitalier”, a précisé Jacques Menahem.

Mais d’autres îles comme Taha’a, Huahine, Bora Bora ou encore Raiatea plaisent aussi de plus en plus aux différents investisseurs. À noter tout de même un certain déséquilibre du marché immobilier.

“Aujourd’hui, nous n’avons pas assez d’offres pour cou- vrir toute la demande. Les promoteurs immobiliers aujourd’hui préfèrent faire du logement social et c’est très bien aussi. Mais ils ne voient pas encore le potentiel du marché immobilier du luxe en Polynésie”, a conclu Jacques Menahem.

 

D.T.

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete