Habillage fond de site

EDT jour la carte de l’innovation pro-environnementale

lundi 27 mai 2019

La nouvelle centrale hydroélectrique de la Maroto, à Papenoo, a été inaugurée par la ministre en charge de l’Énergie, Tea Frogier, le P-DG d’EDT Engie, François-Xavier de Froment, en présence de l’association de protection de la vallée de la Papenoo Haururu et celle des chasseurs de Papenoo. Photo : DR

La nouvelle centrale hydroélectrique de la Maroto, à Papenoo, a été inaugurée par la ministre en charge de l’Énergie, Tea Frogier, le P-DG d’EDT Engie, François-Xavier de Froment, en présence de l’association de protection de la vallée de la Papenoo Haururu et celle des chasseurs de Papenoo. (Photo : DR)

Vendredi dernier, la nouvelle centrale hydroélectrique de la Maroto, à Papenoo, a été officiellement inaugurée par la ministre en charge de l’Énergie, Tea Frogier, et le P-DG d’EDT Engie, François-Xavier de Froment.

La centrale avait été mise en service en décembre 2018, par Marama Nui, dont les équipes ont participé à cette cérémonie d’inauguration. L’association de protection de la vallée de la Papenoo Haururu était ainsi sur place, avec celle des chasseurs de Papenoo, preuve de leur implication dans ce dossier.

Cette réalisation relève du programme Hydromax, mené par Marama Nui, qui consiste à valoriser les sites d’exploitation existants, en alliant le souci de préservation environnementale à la volonté de développement des énergies renouvelables (EnR).

Dans ce cadre, deux autres projets ont déjà été exécutés avec succès :

– Hydromax Titaaviri 1 : le doublement de la conduite forcée DN 1100 du barrage Titaaviri 1, avec mise en service en juillet 2017.

– Hydromax VLH Papenoo 1 : une turbine installée sur une chute d’eau basse de 3,3 m, avec mise en service en septembre 2017.

Il s’agit d’actions de Marama Nui et EDT Engie visant à atteindre les objectifs du Plan de transition énergétique de la Polynésie, prévoyant 50 % d’énergies renouvelables en 2020 et 75 % d’ énergies renouvelables en 2030, en optimisant son parc hydroélectrique.

La nouvelle centrale est d’une puissance installée de 220 kW, et localisée sur le captage existant de la Maroto.

Son productible prévisionnel est de 600 000 kWh, équivalent à l’alimentation électrique de 200 foyers.

Le budget de ce chantier est de 100 000 000 de francs, financé entièrement par Marama Nui. Sa réalisation a nécessité 24 mois de travaux.

Un accent particulier a été porté sur l’intégration paysagère de la centrale hydroélectrique, par sa forme et son aspect rocheux, ainsi que par l’opération de revégétalisation des espaces environnants.

Marama Nui a ainsi fait appel à l’expertise de la consultante Marie Fourdrigniez, spécialiste en écosystème terrestre, pour le bioconsulting.

La sous-traitance est assurée par l’entreprise Moana Services, qui effectue notamment la plantation de nouvelles espèces végétales et l’arrachage des pousses de sensitive géante. Les travaux de revégétalisation sont menés depuis janvier 2019.

L’objectif global du projet est de réduire l’impact de la nouvelle centrale hydroélectrique sur l’environnement, et, pour ce faire, de limiter la prolifération des espèces envahissantes, particulièrement la sensitive géante, qui est susceptible de se développer sur les zones nouvellement exposées à la lumière.

 

LDT

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pour cette rentrée scolaire, vous avez fait le plein de cartable :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete