ÉDUCATION – Signature de trois conventions à la présidence

    vendredi 4 septembre 2015

    Le président du Pays, le haut-commissaire, la ministre de l’Éducation et quelques représentants du corps enseignant se sont réunis hier après-midi pour signer trois conventions. “Ces conventions viennent montrer que même en Polynésie, nous avons su évoluer avec le temps”, a déclaré hier Nicole Sanquer. La dotation globale de fonctionnement de ces trois conventions et d’un avenant concernant la convention entre l’État et la Polynésie française est évaluée à 1,7 milliard.

    > La convention relative à l’école supérieure du professorat et de l’éducation de la Polynésie française (ESPE) : elle traduit de nouvelles dispositions en termes de formation continue des fonctionnaires et agents non titulaires de l’État (lire ci-dessus).
    Il s’agit de donner à l’ESPE les moyens permettant d’élever les compétences et le niveau de qualification des personnels dans l’intérêt des enfants, des élèves et des familles. Le but étant de réduire la fracture scolaire.

    > La convention relative à la création d’un service mixte pour le développement du numérique éducatif à l’école : ce contrat vise à faciliter l’insertion de la jeunesse dans la société du numérique. Cela passe notamment par l’école, dont le rôle est de former les élèves de tous âges à maîtriser les outils du numérique. “Cela permet de mutualiser les compétences dans le domaine
    du numérique”, a exprimé le haut-commissaire Lionel Beffre.

    > La convention portant extension et adaptation à la Polynésie française des conditions de mise en œuvre de l’indemnité pour mission particulière allouée aux personnels enseignants et d’éducation exerçant dans un établissement public d’enseignement du second degré : l’attribution de l’indemnité pour mission particulière devra être débattue au sein des conseils d’établissement des collèges et lycées et validée par le ministère de l’Éducation. Une procédure qui vise à impulser dans les établissements des missions obligatoires tels que le “référent décrochage” ou l’“intérêt pédagogique et éducatif en faveur des élèves internes scolarisés dans les archipels des Australes, Marquises et Tuamotu”.

    N.Y.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete