Église protestante : la bénédiction des couples homosexuels ne se fera pas au fenua

    mardi 19 mai 2015

    Deux ans après l’adoption de la loi Taubira autorisant le mariage homosexuel civil, l’Église protestante unie de France vient de prendre une décision quasiment inédite dans le paysage religieux français, soit la bénédiction des couples homosexuels. Une décision du synode national qui est loin de faire l’unanimité du monde protestant. Certains la qualifient de “consternante”. 
    En Polynésie française, la bénédiction des couples homosexuels fait également grincer des dents. L’Église protestante ma’ohi (EPM), qui s’était déjà penchée sur le sujet lors du 129e synode en juillet 2013, campe sur ses positions : “Le mariage est une question qui est fondée bibliquement et lorsque l’on parle de mariage, il s’agit d’une union entre un homme et une femme”, souffle Taarii Maraea, le président de l’EPM. 
    Et de souligner : “Il me semble que la décision du synode vue par le protestantisme français parlait de “bénédiction” et non de mariage”. “On parle là plus d’une reconnaissance d’une situation plutôt que de mariage en lui-même. Et notre réflexion s’est arrêtée au mariage pour tous et non sur une bénédiction. Nous ne sommes pas encore dans cette réflexion, et il nous faut le temps de la réflexion.” 
    En juillet 2013, la confession religieuse a été catégorique sur le sujet : “Le projet de légalisation du mariage pour tous, voté par le Parlement français, a été utilisé à des fins de propagande politique. Le conseil supérieur de l’Église protestante ma’ohi, confirme son opposition formelle à la décision de permettre le mariage de personnes de même sexe et ne l’appliquera pas. Il réaffirme que l’œuvre de création du Seigneur repose sur l’union d’un homme et d’une femme, et que cette union permet la bénédiction de procréer.”
    Aujourd’hui, l’Église protestante réaffirme ses convictions tout en laissant les portes des paroisses ouvertes aux homosexuels. 
    En effet, le conseil supérieur a rappelé sa volonté de ne pas exclure les homosexuels “qui sont aussi nos enfants et œuvrent souvent dans nos paroisses”. “Il exhorte aussi toutes les familles de Ma’ohi Nui à les accepter, les considérer et les accompagner afin qu’ils entrent librement et avec foi dans le dessein de Dieu.” 
    Taarii Maraea affirme par ailleurs : “Les homosexuels font déjà partie de notre communauté. Nous les acceptons et ils font partie de la vie de l’Église. Nous ne voulons pas de discrimination mais la question du mariage est tranchée, et nous n’avons pas prévu de débattre pour le moment sur d’éventuelles bénédictions.” 
    Si la question ne se pose plus au fenua, en France, les Églises protestantes sont désunies. Plusieurs dizaines de pasteurs et responsables locaux de l’Église protestante unie de France avaient ainsi signé un “appel” invitant à ne pas statuer “dans la hâte de répondre à la pression de la société et l’évolution de ses mœurs”. 
    Parmi eux, le charismatique pasteur du temple du Marais à Paris, Gilles Boucomont, s’inquiétait qu’“une décision synodale majeure puisse être prise contre tous les textes bibliques”, a-t-il souligné. 
    Hier, ce piétiste opposait aux événements un silence prudent, sinon désapprobateur. 
    Le conseil national des évangéliques de France (Cnef) n’avait pas ces pudeurs, estimant que le synode de l’Église protestante unie “a pris une décision consternante”, celle de “promouvoir une grâce à bon marché bien éloignée de l’Évangile de Jésus-Christ et de ses exigences en matière d’éthique de vie”. 

    Jenny Hunter 

    Brice NEHAM 2015-06-04 08:46:00
    Le pire, c'est que l'EPM veut être plus orthodoxe que les églises protestantes européennes, qui pour certaines évoluent, nomment des femmes évêques et acceptent de bénir des couples homos. Par un "syndrome de Stockholm" exacerbé, les Polynésiens y compris ceux qui se réclament de la culture "Mao'hi" adoptent la version "hard" du culte protestant débarqué un certain 5 mars avec les missionnaires de la London Missionary Association. Ceux là mêmes qui ont rasé les Maraes, interdit les danses polynésiennes, imposé de cacher ce corps que Dieu nous a donné (comme une critique de son oeuvre..). C'est ce lavage des cerveaux, pernicieux qui continue par des cultes importés, qui tend à nous faire adopter des tenues de "bons nègres" (pantalon, cravate, chemises,) en lieu et place des chemises fleuries, des pareus que nous n'osons même pas porter en dehors de la maison. Ceux sont eux qui ratissent quotidiennement districts et îles pour nous faire adopter des tabous venus d'ailleurs et pas toujours adaptés à nos contrées, à notre biosphère. Ce choc des cultures qui se perpétue apporte dans ce pays à taille humaine le même taux de suicides que dans les grandes métropoles occidentales que l'on dit pourtant propices à la solitude et à l'isolement.
    Alors certains sont à 100% pour la position de l'EPM. Plus servile que ça, tu meurs !
    Brice NEHAM 2015-06-04 08:44:00
    Ce qui est consternant, c'est que les responsables de l'Eglise Protestante Mao'hi reconnaissent que l'Eglise Protestante de France parle de bénédiction et non de mariage. Ils reconnaissent que les homos prennent une part non négligeable dans la vie du culte, qu'ils sont donc dignes d'être fréquentés y compris dans des lieux consacrés. Ils acceptent leur disponibilité, leur dévouement pour toutes les tâches, ingrates ou hautes responsabilités, pour peu qu'ils n'en parlent pas, autrement dit, à condition qu'ils se renient. Il n'est de nos jours, plus nécessaire de ce marier pour avoir du sexe. Ceux qui s'engagent dans le mariage (avec le coûteux divorce qui peut éventuellement suivre) sont donc ceux qui ont trouvé l'âme sœur, l'alter ego avec qui ils envisagent de faire leur vie. Ce sont donc ceux qui éprouvent l'Amour le plus noble, le même que peuvent éprouver les hétéros, celui de l'âme et de l'esprit qui sont rejetés. Que penseriez vous d'un ami qui vous dirait " tu es mon ami, je t'invite à toutes nos fêtes, tu fais partie de notre communauté, mais tu ne boiras pas dans les mêmes verres que nous, parce tu es roux et que nos verres sont réservés aux blonds ou aux bruns" ?
    stacy 2015-05-19 23:06:00
    Moi je trouve que Maraea na pas tord, je ne suis pas contre les homosexuelles, mais je trouve que c''est logique non Iehova à créer Adams et Ève, un homme et une femme deux sexse opposés et non pas deux sexes identiques. C''est juste mon avis quoi
    C.P 2015-05-19 11:33:00
    Bravo pour cette décision courageuse. Je vous suis a 100%.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete