Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

ÉGYPTE – Un char évite que l’attentat vire au carnage

mercredi 26 juillet 2017

Attentat Sinaï Char

L’explosion d’une voiture piégée a fait sept victimes, lundi, dans le Sinaï. Mais le bilan aurait pu être encore plus lourd si un tank de l’armée n’avait pas roulé sur le véhicule. (© Photo : DR)

Sept civils ont été tués lundi dans le Sinaï lorsque des djihadistes ont tenté d’attaquer un poste de la police égyptienne avec une voiture piégée, a annoncé l’armée égyptienne.

Elle estime que le véhicule contenait environ 100 kilogrammes d’un puissant explosif. Selon un communiqué de l’armée, quatre djihadistes armés se trouvant à bord d’une voiture piégée ont voulu la faire exploser contre un poste de police dans le nord du Sinaï.

Mais un des policiers a ouvert le feu pour arrêter le véhicule, qui a explosé à 200 mètres du poste de police, tuant sept civils, dont deux enfants, selon un décompte de l’agence Reuters.

Des images de vidéosurveillance, publiées hier, au lendemain de l’attaque, montrent que les forces de l’ordre ont bien tenté d’intercepter la voiture à un check-point.

Pour essayer de contenir l’explosion du véhicule piégé, un char a roulé sur le réservoir.

La technique n’a pas vraiment fonctionné puisque la détonation a eu lieu peu après, mais le nombre de victimes a sans doute été limité par cette intervention.

L’attaque a eu lieu au sud de la ville d’Al-Arich, chef-lieu de la province du Nord-Sinaï. Les victimes, trois hommes, deux femmes et deux enfants, se trouvaient fortuitement près du lieu de l’explosion, a précisé l’armée.

Hier, les forces égyptiennes ont tué plus de 40 extrémistes au cours d’une longue opération de sécurité menée dans la péninsule du Sinaï (est). Dans son communiqué hier, l’armée a indiqué que “40 extrémistes” avaient été tués lors d’une offensive qui a duré une semaine.

Une source militaire a indiqué qu’après avoir nettoyé la zone, les militaires sont restés sur place et ne se sont pas repliés comme ils l’avaient fait lors des campagnes précédentes.

Le nord du Sinaï est une région troublée où opère la branche égyptienne de l’État islamique (EI), qui a tué des centaines de soldats et de policiers.

Depuis la destitution en 2013 par l’armée égyptienne du président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, des groupes extrémistes ont multiplié les attentats contre les forces de sécurité, notamment dans le Sinaï.

 

AFP

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete