Eimeo Va‘a Race – Près de 600 aito en herbe

    lundi 20 mars 2017

    eimeo race

    Dés le départ à Paopao, le combat était engagé. (© Philippe Vinckier/LDT)

    Du vent, de la pluie, rien n’a épargné les jeunes rameurs -ils étaient près de 600 scolaires- qui se sont distingués à la Eimeo Va’a Race, samedi à Moorea. En véritable aito, ils sont allés au bout d’eux-mêmes, même si deux étapes n’ont pu être prises en compte en raison de conditions météo exécrables. Chez les “Teina”, Bora-Bora a raflé la mise pour la troisième année consécutive, Rangiroa se succède à lui-même en “Piri Teina”, et le Lycée Taaone 1 l’emporte chez les “Taurea”.

    Cette édition a battu son record de participation avec 49 équipages prêts à en découdre, avec la présence de va’a néo-zélandais et hawaiiens. Neuf étapes étaient au programme, partant de Paopao jusqu’à Papetoai, avec changement à chaque district pour des distances allant de 2,6 à 5,8 km, pour 45 km de course. En raison des conditions de course déplorables, les étapes quatre et cinq n’ont pas été prises en compte, même si les enfants les ont tout de même effectuées en allure réduite. Pas question de faire demi-tour !

    Les organisateurs ont fait le bon choix puisque, à l’étape six partant de Haapiti, la course a pu reprendre normalement.

    La formation 1 du Lycée de Taaone a raflé tous les parcours de la “Taurea”, y compris le magnifique sprint final. Elle a bouclé la course en 2 h 45’ 33’’ devant le lycée Saint-Joseph (2 h 53’ 51’’) et le lycée Samuel-Raapoto 2 h 55’ 32’’.

    En catégorie “Teina”, Bora Bora est resté sur son piédestal en signant sa troisième victoire consécutive en 2 h 46’ 36’’. Les rameurs du lycée Pomare IV 1 sont deuxièmes (2 h 50’ 10’’) et ceux du lycée Paul Gauguin, troisièmes en 3  h 01’ 41’’. Pour les “Piri Teina”, les collégiens de Rangiroa ont préservé leur titre, de justesse, pour la deuxième année consécutive en 3 h 16’ 42’’. Ils sont talonnés par le collège Notre Dame des Anges qui termine la course en 3 h 16’ 11’’. Faaroa complète le podium en 3 h 18’ 12’’.

    Thibault Cattiau, l’organisateur de la Eimeo Race, reconnaissait après coup que ça a été la course la plus difficile qu’il a eu à gérer.

    Mais comme chaque année, mis à part quelques aléas, aucun incident majeur n’a été à déplorer. Cette année encore, pari gagné pour l’un des plus gros événement sportif de l’Union du sport scolaire polynésien.

     

    Philippe Vinckier

     

    eimeo race

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Votez pour votre candidate préférée à Miss Tahiti 2017 :

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete