Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Élan d’amour pour le “pêcheur” et la “princesse”

mercredi 16 novembre 2016

Tout le monde a voulu s’assurer que Laurent et Meherio étaient bien présents en les embrassant. (© André Kermarrec/LDT)

Tout le monde a voulu s’assurer que Laurent et Meherio étaient bien présents en les embrassant. (© André Kermarrec/LDT)

 

 

Laurent et Meherio ont été retrouvés, lundi, au large de Papara, après avoir dérivé depuis samedi dernier. Ils étaient partis, avec leur poti marara, de Huahine, mardi dernier, et n’avaient plus donné de nouvelles depuis. Le haut-commissaire a profité de ce fait divers à l’issue heureuse pour rappeler les règles de sécurité.

 

 

Lundi après-midi, l’embarcation de Laurent et de Meherio était retrouvée par les pêcheurs qui avaient continué les recherches, en face de Papara (lire La Dépêche d’hier), après avoir quitté Huahine mardi dernier. Dans la soirée, lundi, une cérémonie œcuménique d’action de grâce a été organisée par Namoeata Bernardino, 4e adjoint au maire, à la salle omnisports Nuutafaratea à Mataiea.

Vers 19 h 30, Laurent et Meherio ont été accueillis par les applaudissements des centaines de personnes venues partager avec leur famille ce moment de fête. Sur tous les visages, des larmes se mêlaient aux sourires de joie.

Jaros Otcenasek, président du syndicat des pêcheurs professionnels de Polynésie, a déclaré : “Le jour du retour des enfants de Robert est un grand et merveilleux jour pour tous les pêcheurs”.
En présence de Tearii Alpha, tavana de Teva i Uta, et de plusieurs membres du conseil municipal, les représentants de diverses confessions religieuses – l’Église adventiste du 7e jour, l’Église catholique, l’Église protestante ma’ohi, l’Église de la Communauté du Christ et l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours – ont remercié le Seigneur pour le dénouement heureux de ce voyage en mer qui a duré un peu trop longtemps.

Plusieurs personnes avaient fait le déplacement de Paea, Papara ou de Papeari pour partager ce moment d’amour particulièrement chargé en émotion.

Meherio Para a partagé avec le public les moments dramatiques qu’elle a vécus en compagnie de son frère Laurent : “Je vous remercie tous d’être là. Pendant toute cette semaine, j’ai prié comme je n’avais jamais prié de ma vie. (…) Il n’y avait que ça à faire ! Ce n’était pas l’enfer, mais je n’ai pas arrêté de pleurer. Je remercie mon grand frère car, si je savais déjà que c’était un champion, je ne savais pas qu’il était le plus grand héros de mon cœur. Jusqu’à ce matin (lundi, NDLR), il s’abstenait de boire pour me permettre de le faire ; il a dormi très peu et ce matin (lundi, NDLR), il n’avait plus de force. J’ai appelé mon papa pour qu’il vienne me chercher et j’ai demandé à Dieu trois choses : un, d’avoir la force de rester en vie ; deux, de nous montrer la terre ; et trois, de faire venir un bateau de secours. Mes souhaits ont été exaucés et se sont réalisés dans l’ordre”.

Laurent, quant à lui, a déclaré avec beaucoup d’émotion : “Merci Seigneur de nous avoir ramenés chez nous. On vient de loin et même de très loin”.

 

De notre correspondant A.K.

 

capture-decran-2016-11-16-a-09-30-53

898
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Faut-il le retour d'une maternité à Taravao ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete