Habillage fond de site

Les élèves de Pamatai accueillis à Farahei Nui et Vaiaha

jeudi 19 janvier 2017

école faa'a pamatai

Les écoliers de Pamatai sortent une demi-heure plus tôt que leurs camarades. (© Catherine Quiniou/LDT)


L’école de Pamatai est en travaux jusqu’en août. Depuis la rentrée de janvier, ses 240 élèves sont accueillis dans deux écoles différentes, aucun établissement de la commune n’ayant la capacité nécessaire pour recevoir l’ensemble des enfants. Les plus grands, une centaine d’élèves, se trouvent à Vaiaha et les autres, du cycle 2, à Farahei Nui. Le déménagement des enfants et du personnel de l’école de Pamatai a été longuement préparé mais cela n’a pas empêché quelques couacs, vite résolus heureusement. La directrice, Corinne Ferey, revient sur cette rentrée peu ordinaire.

 

Quel a été le plus gros problème à gérer ?
Le transport constituait le plus gros souci de ce déménagement. Pas mal d’enfants n’avaient pas l’habitude de prendre le bus. Une bonne centaine des élèves, un peu moins de la moitié de l’effectif, habitent à proximité de l’école.

Ils viennent à pied ou sont déposés par leurs parents. Pour eux se posait donc la question du transport scolaire.
Deux journées de simulation ont été organisées avant les vacances de Noël pour préparer les parents souvent inquiets et les élèves afin de leur montrer le trajet qu’ils allaient parcourir, de quelle façon se comporter dans le bus, où descendre, où monter, etc.

Il fallait s’assurer que la desserte des différents lieux de ramassage et la coordination se faisaient correctement entre Vaiaha et Farahei.

Au-delà du fait de rassurer parents et enfants, c’était pour nous, encadrants, l’occasion de pouvoir anticiper les problèmes qui pouvaient survenir à la rentrée.

Le problème essentiel, c’était de pouvoir ramasser tout le monde en temps et en heure. Le second point qui nous préoccupait, c’était que les élèves se trompent de bus et descendent au mauvais endroit. Mais ces deux journées se sont bien passées.

Y a-t-il eu des soucis en terme de transport à la rentrée ?
Durant la semaine de rentrée, j’étais tous les matins à Pamatai pour m’assurer du bon déroulement de l’opération.

En fin de compte, il y a une trentaine d’enfants qui prennent le bus au niveau de l’école de Pamatai.

Cette semaine d’adaptation nous a bien servi car il y a eu quelques réajustements à faire. Il a fallu se mettre d’accord avec les chauffeurs qui ont un peu bouleversé l’ordre de ramassage, ce qui a pu provoquer des retards, par exemple, ou bien des élèves qui n’ont pas été déposés au bon endroit. Il y a eu quelques petits cafouillages comme ça.

Pour que les élèves ne se retrouvent pas perdus dans la nature, une femme de service montait dans chaque bus et deux femmes de service se rendaient sur le site de Pamatai avec les enfants, le temps que les parents viennent les récupérer, durant la semaine dernière.

Il a fallu qu’on se réunisse à deux reprises avec les directeurs des écoles et le transporteur pour définir le rôle de chacun, pour qu’on coordonne tout ça.
Le directeur de la société de transport s’est même rendu sur place pour assurer une bonne régulation entre les différents bus.

Tout est rentré dans l’ordre au début de la semaine.

Les horaires ont-ils été modifiés ?
Au départ, pensant bien faire, on pensait se caler sur les horaires des écoles qui nous accueillaient, c’est-à-dire commencer à 7 h 30 et terminer à 15 h 30, alors que nous, à Pamatai, on terminait à 15 heures.

En fin de compte, on s’est vite rendu compte que ce ne serait pas judicieux de faire sortir tout le monde en même temps.
Par exemple, à Vaiaha, le personnel se retrouvait avec une centaine d’élèves supplémentaires.

Ce n’était pas gérable. On a donc décalé nos horaires de sortie. On finit donc à 15 heures le lundi, mardi et jeudi, à 11 heures le mercredi et à 11 h 30 le vendredi. Pour le service de cantine, c’est également en décalé.

 

Comment se sont passés ces premiers jours dans les écoles d’accueil ?
Avant les vacances de Noël, les enfants ont visité les écoles d’accueil. On a été reçu avec des chants et on a fait le tour des classes.

À la rentrée, les enfants savaient dans quelle classe aller. Les directeurs ont, de leur côté, sensibilisé leurs élèves pour éviter qu’il y ait des tensions dès le départ. On pouvait craindre des problèmes mais le terrain a été bien préparé.

Il n’y a pas eu de gros soucis pour le moment. C’est vrai qu’à Vaiaha, il y a quelques petits caïds qui ont voulu s’imposer auprès des nouveaux. Mais le directeur les a recadrés immédiatement.

Les psychologues scolaires et la conseillère pédagogique avaient anticipé le problème. De notre côté, on avait réalisé une petite vidéo pour présenter l’école de Pamatai et on l’a présentée à Vaiaha avant les vacances.

Le retour, de la part des enseignants, est bon. Ils ont trouvé à peu près leurs marques. Les élèves, globalement, sont contents, même s’ils sont pressés de retrouver leur école.

Quelles ont été les réactions des parents ?
On a quelques mamans qui sont toujours inquiètes mais la présence des taties et ma présence sur place pour le départ des élèves de Pamatai les a rassurées. Elles se sont rendu compte que les choses se mettaient petit à petit en place.

On a fait notre maximum pour que le déménagement se déroule bien. On a essayé d’envisager tous les cas de figure.

Contente que le déménagement soit terminé ?
Je serai vraiment soulagée quand j’aurais réintégré mon école car ma position actuelle n’est pas très confortable.

Je me rends compte qu’on modifie complètement l’organisation des écoles d’accueil. Il faut que je jongle avec différents modes de fonctionnement. Ceci dit, on a été bien accueilli par le personnel. J’occupe actuellement le bureau de la directrice de l’école de Farahei Nui qui, elle, s’est installée dans les locaux de Farahei cycle 2 de l’autre côté de la route.

 

De notre correspondante C.Q.

 

corinne ferey

Corinne Ferey, directrice de l’école de Pamatai, occupe temporairement le bureau de son homologue de Farahei Nui. (© Catherine Quiniou)

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Faut-il le retour d'une maternité à Taravao ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete