Elie Semoun saignant à l’Intercontinental

    jeudi 24 mars 2016

    Contraste saisissant mercredi soir à l’Intercontinental Tahiti entre le décor paradisiaque du motu de l’hôtel et la verve saignante d’Elie Semoun. Le public, installé confortablement sous les étoiles, paraît d’abord interloqué – tout comme l’homme sur scène qui a l’air de se demander ce qu’il fait là – puis lâche rapidement des éclats de rire. L’art et l’expérience de l’humoriste agissent. Le comédien maîtrise parfaitement la situation. Le ton est mordant, les caricatures énormes, le public est poussé au rire, un rire libérateur. Car le dernier spectacle d’Elie Semoun est particulier. Plus intime, plus noir, l’humoriste, dans A partager, traite de « la réalité qui lui fait peur ».
     » Voilà, j’ai un sketch sur un djihadiste, est-ce que je le garde ? Est-ce que je le fais sauter ». Le public rit, c’est gagné. Ainsi, les personnages s’enchaînent, tous plus horribles les uns que les autres : le djihadiste repenti qui souhaite appeler son fils Charlie, le maire Front national d’un petit village de campagne qui veut recycler les SDF en épouvantails, le voyageur qui aime la Thaïlande  pour ses rapports humains, son fils adolescent, l’élève le moins motivé de l’union européenne mais aussi un ancien comique pathétique, un rescapé d’accident de la route, un homosexuel, patron d’un salon de beauté, une cougar épanouie, un handicapé qui cherche l’âme soeur… Elie Semoun parle de la différence, de l’humain, de ses failles, et on se dit que, cette fois encore, personne ne nous empêchera de rire.

    Sandrine Guyonnet
     
     

     

    Sergey Shishkin 2016-03-28 13:02:00
    !!!
    On March 27 - there was my day!
    LV World Theatre Day
    (International Theatre Institute, ITI http://www.iti-worldwide.org/)
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete