Habillage fond de site

Embarquement entre mer et montagne à la Presqu’île

jeudi 25 juillet 2019

La laiterie Vai Ora fait partie des nombreuses étapes proposées lors du circuit en quad. (© Anne-Charlotte Bouleau)

La laiterie Vai Ora fait partie des nombreuses étapes proposées lors du circuit en quad. (© Anne-Charlotte Bouleau)


Début août, Stive Timo lancera un service d’excursions nautiques et terrestres, avec, pour commencer, deux circuits sur la côte est de la Presqu’île de Tahiti. Il peut compter sur le soutien de ses amis, également investis dans le projet. Répandue à Moorea, la formule est inédite dans le secteur, qui s’ouvre ainsi un peu plus au tourisme.

Le soleil était au rendez-vous, hier, à la Presqu’île. Un temps idéal pour tester les jet skis et les quads de la toute nouvelle société Tahiti iti tours, dans le cadre d’un tournage promotionnel.

Aux commandes : Stive Timo, 38 ans, natif et résident de Taravao, dont certains ont probablement déjà croisé le sourire à bord d’un avion de la compagnie au tiare, pour laquelle il exerce le métier de personnel navigant commercial depuis plusieurs années.

C’est donc assez logiquement qu’il a créé sa propre entreprise dans le domaine touristique.

“En fait, j’ai eu l’idée avec une bande d’amis et je me suis lancé. Le gérant de la pension Punatea Village, Marurai Dubray, me disait qu’il y avait de la demande de la part de sa clientèle, qui était à la recherche d’activités”, explique Stive Timo, qui a installé son camp de base au coeur de la pension.

Si le concept est répandu à Moorea, à la Presqu’île, il serait bel et bien inédit. Deux circuits, l’un terrestre, l’autre maritime, ont été soigneusement établis, l’occasion de découvrir la côte est, a priori moins touristique que la côte ouest.

 

De Taravao à Tautira

 

Et pourtant, il y a de quoi faire. “Pour l’itinéraire en quad, on tient à promouvoir les exploitants. Pour commencer, on passe par le plateau d’Afaahiti pour se rendre au ranch Rauvau, assez méconnu, donc c’est l’occasion de mettre en avant leurs activités. On prend ensuite la direction du belvédère de Taravao, un arrêt incontournable pour visualiser la Presqu’île dans sa globalité. Puis, on redescend par le plateau de Taravao, pour une visite dans les champs de Kalani Teixeira, où la vue est magnifique, sans oublier la laiterie. On finit par la vanilleraie de la famille Hapairai, à Faaone, et on passe aussi voir la Fromagère de Tahiti, pour une dégustation”, précise Stive Timo.

Chaque étape sera l’occasion d’apporter des explications aux visiteurs, tout comme sur l’eau.

“On met d’abord le cap sur le motu Nono, en espérant pouvoir apercevoir des baleines, puisque c’est la saison. Puis, on se dirige vers l’extrémité du Fenua ‘Aihere de Tautira pour découvrir les pétroglyphes, en bord de mer. Au passage, en fonction des vallées et des rivières que l’on croise, on s’arrête pour apporter quelques précisions, que ce soient des légendes ou des anecdotes. On a également prévu de faire du snorkeling”, souligne Stive Timo, qui a réceptionné son matériel en fin de semaine dernière, au terme d’une année de travail.

Deux guides supervisent ces excursions de trois heures chacune, Kimiei Teikitohe, originaire de Tautira, pour la partie jet ski, et Tuarii Maiau, résident de Toahotu, pour la partie quad, tous deux amis proches de Stive Timo, qui interviendra, quant à lui, en renfort.

Les premiers clients sont attendus d’ici quelques jours, tandis que le gérant compte sur le prochain salon du tourisme, courant septembre, pour promouvoir ses activités, et avec elles, la Presqu’île.

 

A.-C. B.

 

Safari iti tours, c’est d’abord l’idée d’une bande de copains (de gauche à droite) : Marurai Dubray, Tuarii Maiau, Kimiei Teikitohe et Stive Timo.

Safari iti tours, c’est d’abord l’idée d’une bande de copains (de gauche à droite) : Marurai Dubray, Tuarii Maiau, Kimiei Teikitohe et Stive Timo. (© Anne-Charlotte Bouleau)

jet ski motu nono afaahiti

Premier arrêt incontournable de la balade en jet ski : le motu Nono, à Afaahiti. (© Anne-Charlotte Bouleau)

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Édouard Fritch veut que les personnes hospitalisées après un accident qu'ils ont causé, sous l'empire de l'alcool ne soient pas pris en charge par la CPS. Pensez-vous que ce soit une bonne mesure ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete