Émouvants adieux à Big Jo

    samedi 3 janvier 2015

    Émile Sham Koua, Big Jo a succombé à une maladie de cœur, jeudi. Technicien de l’équipement, Il était aussi un des musiciens du célèbre groupe Te Ava Piti. Une foule nombreuse d’amis est venue l’accompagner jusqu’à sa dernière demeure, vendredi,
    et soutenir sa famille, très éprouvée.
    Alors que le fenua s’apprêtait à fêter l’avènement de la nouvelle année, dans l’entourage de la famille Sham Koua, à Avera, l’on recueillait le dernier souffle d’Émile, dit Big Jo. C’est en effet entouré de son épouse Évangéline, et de ses proches, que le 1er janvier 2015, Big Jo rendait son âme à Dieu, terrassé par une maladie de cœur à l’âge de 65 ans.

    Un homme de contact

    La qualité relationnelle de cet homme de contact, dont la carrière l’avait amené successivement au Service de l’équipement, puis au Service municipal de Uturoa, se mesurait hier, au nombre de personnes venues lui rendre un dernier hommage.
    Les obsèques ont été conduites par Alain Nouveau, de la paroisse de Uturoa, après que la famille est venue adresser un dernier adieu à Émile. Au fil de sermons, des chants et des prières, chacun a pu se recueillir en pensée, avant que le cercueil soit refermé. Dans l’assemblée, figuraient l’administrateur territorial, l’ancien représentant de l’État, aujourd’hui à la retraite, mais également les maires des trois communes de l’île.
    Le cercueil a quitté la demeure familiale, porté par les enfants et les petits-enfants, pour rejoindre le lieu de sa sépulture. Après l’hommage au son du pu (conque), les musiciens se sont regroupés afin d’accompagner ces obsèques en musique et rendre un hommage appuyé au musicien du célèbre groupe Te Ava Piti. Une ambiance que de son vivant Big Jo n’aurait pas reniée.
    Les petits-enfants ont ensuite été conviés à venir dire quelques mots au disparu, une véritable épreuve pour eux, avant de laisser la place aux trois tavana.
    Avant que le cercueil ne disparaisse sous une mer de gerbes de fleurs, chacun a formulé une dernière pensée pour le défunt.

    De notre correspondant Jean Claude Bocher

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete