Habillage fond de site

Emploi – De nouveaux titres professionnels créés

lundi 21 novembre 2016

jean-michel blanchemanche

Pour Jean-Michel Blanchemanche, directeur général des centres de formation pour adultes (CFPA) de Polynésie, l’objectif est d’insérer un maximum de personnes dans la vie professionnelle. (© Élénore Pelletier)

 

Le centre de formation pour adultes (CFPA) vient de créer sept nouveaux titres professionnels, pour répondre aux besoins des entreprises locales qui recherchent du personnel qualifié.

Ces titres pourront s’obtenir soit via une formation dispensée par le CFPA, soit par une validation des acquis de l’expérience. Le directeur général du CFPA a dû les présenter devant une commission de professionnels et de syndicats pour justifier de la pertinence de leur création avant qu’ils soient validés par le Pays et  publiés au Journal officiel.

Presque tous les titres professionnels mis en place par le CFPA sont reconnus au niveau national, permettant à ceux qui les détiennent de passer des concours de la fonction publique ou de partir travailler dans l’Hexagone. Avec la création de ces nouvelles certifications, la Polynésie comptera désormais 37 titres professionnels dont 35 reconnus par l’État.

 

En vue du projet Mahana Beach

 

Parmi les nouveautés, quatre concernent des métiers du bâtiment : maçon, carreleur, soudeur et technicien d’équipement en électricité. “On s’était engagé à mettre en place des formations avec délivrance de titres professionnels dans les métiers du bâtiment en vue du projet Mahana Beach. D’autres installations sont prévues dans les années à venir et il y a de plus en plus de demandes dans ce domaine d’activité. Aujourd’hui, les employeurs veulent des gens qualifiés qui connaissent bien le métier”, a expliqué Jean-Michel Blanchemanche, directeur général des CFPA.

Jusqu’à maintenant, il n’existait aucune formation de maçon. “Nous avions une formation agent d’entretien du bâtiment (AEB), mais qui concernait essentiellement tout ce qui touchait la finition en général. Cette formation de niveau 5 va véritablement concerner la fabrication de gros œuvre en bâtiment.”

Les formations carreleur et soudure, également de niveau 5, permettront d’acquérir des techniques et des compétences spécifiques dans ces spécialités. Quant à la formation technicien d’équipement en électricité, elle permettra d’obtenir une qualification de niveau 4, soit l’équivalence du bac professionnel.

Autres titres créés : couturier d’ameublement (niveau 5) et deux  titres de niveau 3 (l’équivalence du BTS) :  manager d’univers marchand et technicien supérieur de support en informatique. Toutes ces formations se dérouleront entre la fin de 2016 et 2017. Elles dureront en moyenne neuf mois avec plusieurs périodes de stages en entreprise.

“L’objectif est d’insérer le maximum de personnes dans la vie professionnelle. C’est pourquoi la période en entreprise est si importante. Cela permet aux stagiaires de mettre en application leur apprentissage théorique dans un cadre concret et de se faire connaître”, précise Jean-Michel Blanchemanche. Si en 2014, le CFPA enregistrait un taux d’insertion de  20 %, il s’élève aujourd’hui à 45 % et le directeur général compte bien qu’il progresse encore.

Le CFPA travaille déjà à la création de nouveaux titres. Si tout se passe bien, ils devraient voir le jour d’ici la fin de 2017. Il s’agira d’un titre de niveau 5 agent magasinier et de trois titres de niveau 4 : chef d’équipe aménagement finition, assistant chef d’équipe gros œuvre, technicien électromécanicien en automobile, l’idée étant bien sûr d’élargir l’offre de formation en fonction des demandes des entreprises pour ne pas saturer le marché local.

 

Élénore Pelletier

198
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete