Habillage fond de site

Emploi, transport aérien, taxes, retraite, essence,… ce qui va changer cette année

vendredi 5 janvier 2018

L’emploi est au cœur des préoccupations du gouvernement. Il a décidé de porter ses efforts sur l’apprentissage avec une revalorisation des salaires mensuels des apprentis portés à 107 000 F. (© archives LDT)

L’emploi est au cœur des préoccupations du gouvernement. Il a décidé de porter ses efforts sur l’apprentissage avec une revalorisation des salaires mensuels des apprentis portés à 107 000 F. (© archives LDT)


En fin d’année dernière, de nombreuses mesures fiscales ont été prises par le gouvernement pour permettre la relance économique des entreprises. L’emploi est au cœur de ses préoccupations et il a décidé de miser cette année sur l’apprentissage et l’insertion professionnelle via l’instauration de stages en entreprise. L’arrivée d’une compagnie low-cost au fenua devrait aussi marquer le transport aérien. Pas d’augmentation ni de baisse notable sur les produits de grande consommation. Toutefois des mesures fiscales comportementales et environnementales sont à l’étude.

> Emploi : cap sur l’apprentissage !

En 2018, le gouvernement a décidé de porter ses efforts sur l’apprentissage pour rendre ce dispositif plus attractif, notamment en revalorisant le salaire du contrat d’apprentissage. Jusqu’à maintenant, celui-ci variait entre 45 000 F et 91 000 F selon l’âge et le niveau de progression dans la formation de l’apprenti. Il passera à 107 000 F pour tout le monde, soit l’équivalent de 70 % du salaire minimum interprofessionnel garanti (smig), dès la promulgation du projet de loi, en févier.

Pour ne pas pénaliser l’employeur, le Pays garantit un accompagnement financier du salaire à hauteur de 40 % du smig la première année, 30 % la deuxième et 20 % la dernière si le contrat s’étale sur trois ans, de façon à ce que la rémunération de l’apprenti reste maintenue à 70 % du smig tout au long de sa formation.

Le service de l’emploi, de la formation et de l’insertion professionnelle (Sefi) va désormais gérer le dispositif des corps de volontaires au développement (CVD), une mission qui jusqu’alors était détenue par la direction générale des ressources humaines (DGRH) avec au passage une révision du taux d’indemnité des stagiaires. Dès février, il devrait passer à 170 000 F sur douze mois, pour tous, peu importe le niveau d’étude et d’âge du stagiaire.

Le contrat d’accès à l’emploi (CAE) devient la convention d’accès à l’emploi (CAE) avec deux nouveautés majeures : le retrait de la condition d’affiliation au régime de solidarité (RSPF) pour être éligible au dispositif et la création de la CAE pro qui permettra aux bénéficiaires de suivre une formation théorique via un organisme de formation en alternance avec une formation pratique en entreprise.

Le Pays, via le Sefi ainsi que ses organismes de formation publique, uniformisera les indemnités de tous les stagiaires professionnels (en dehors des CVD), avec 80 000 F pour les demandeurs d’emplois de 18 à 29 ans et de 100 000 F pour les plus de 30 ans.

Afin d’utiliser dans sa globalité le montant de la taxe d’apprentissage imputée aux entreprises, le gouvernement a décidé de réserver une enveloppe de 30 millions de francs pour le transport inter-îles des bénéficiaires de ce dispositif. 

> Entreprises : une série de mesures fiscales

Une série de mesures fiscales a été prise en fin d’année dernière pour permettre la relance économique. Parmi elles : l’exonération de la TVA pour tous en dessous d’un chiffre d’affaires annuel de cinq millions de francs, l’abattement de 20 % sur la contribution des patentes pour les entreprises déficitaires, mais aussi l’exonération de toutes les taxes pour les groupes de chant et danse. Toutes ces dispositions sont rentrées en application au 1er janvier.

D’autres mesures sont, quant à elles, effectives depuis novembre dernier. Il s’agit de la réduction du taux de TVA pour toutes les activités destinées à répondre aux besoins des particuliers dans leur vie quotidienne (garde d’enfants, ménages, assistance à personnes âgées ou handicapées, soutien scolaire…) qui est passé à 5 %, afin de stimuler la création d’emplois dans ce secteur en plein essor ; la suppression des droits d’enregistrement et de la TVA sur les transmissions d’entreprises ; l’exonération de TVA pour l’artisanat d’art.

Par ailleurs, la réduction d’impôt de 50 % consentie aux entreprises qui engagent en CDI a été portée à 1,5 million de francs par emploi durable créé. Cette réduction est imputable non seulement sur l’impôt sur les transactions et l’impôt sur les sociétés, mais également sur la contribution supplémentaire à l’impôt des sociétés et ce, sur une durée de trois ans.

> Retraite : les cotisations augmentent

Les cotisations retraite augmentent pour les tranches A et B dès ce mois-ci. Les cotisations retraite de la tranche A passent de 20,34 % à 20,85%, avec une part salariale qui passe à 6,95 % au lieu de 6,78 %. Quant à la part patronale, elle sera de 13,90 % au lieu de 13,56 %.

Une augmentation non négligeable pour le salarié puisque, pour un salaire brut de 160 000 F, la baisse de revenu est estimée à 3 264 F sur l’année entière, soit une baisse de 272 F par mois. Pour un salaire brut de 250 000 F, la baisse sera de 425 F par mois et pour un salaire brut de 350 000 F, la perte sera de 448 F par mois.

> Services postaux et de télécommunications : 10 % d’augmentation

À compter de juillet, votre abonnement téléphonique fixe augmentera et passera à 3 213 F au lieu de 2 921 F, soit une hausse de 10 %.

De la même manière, le tarif des boîtes postales sera revu à la hausse : Pour les petites boîtes postales, il vous faudra payer 2 500 F au lieu de 2 250 F (soit une augmentation de 10 %) et pour les grandes boîtes, 5 800 F au lieu de 5 500 francs (soit une augmentation de 5 %).

> Transport aérien : une bonne année pour voyager

Entre 55 000 et 75 000 F d’économie sur un voyage aller-retour Papeete-Paris, voilà ce que la compagnie low-cost French blue propose à partir de mi-mai. Les billets, déjà en vente, sont proposés à partir de 110 000 F l’aller-retour, sans bagages ni repas. Une nouvelle très bien accueillie par les consommateurs… un peu moins par les compagnies déjà implantées au fenua, qui ont dû réagir rapidement pour revoir leur politique de prix. Le tarif des billets pour les États-Unis devrait également être réévalué dès que French blue aura mis en vente sa desserte Papeete-San Fransisco.

En octobre, United Airlines devrait grossir le marché de l’aérien en Polynésie française avec une programmation de trois vols hebdomadaires à destination de Paris et de San Francisco, ce qui devrait renforcer la concurrence tarifaire…

> Véhicules : une aide au profit des îles

Depuis le 1er janvier, plus de taxe de mise en circulation pour les véhicules mixtes tout terrain disposant d’une benne amovible ou fixe d’une valeur inférieure à six millions de francs. Une mesure mise en place exclusivement dans les îles autres que Tahiti et Moorea. Elle prendra fin au 31 décembre 2018.

> Le logement libre éligible à la défiscalisation

Depuis novembre dernier, le secteur du logement libre est à nouveau éligible à la défiscalisation locale avec un taux de crédit d’impôt fixé à 20 %. L’application de ces mesures de relance du secteur de la construction revêt un caractère temporaire et maîtrisé en s’appliquant aux seuls projets immobiliers agréés en 2018, 2019 et 2020.

> Consommation : stabilité des prix

Pas d’augmentation prévue sur l’alcool, le tabac, les produits sucrés, les produits de première nécessité (PPN), l’essence… La tendance est à la stabilité des prix et du coût du panier des ménages.

Cependant, le gouvernement travaille sur la mise en place de nouvelles mesures fiscales comportementales, pour mieux gérer les dépenses liées à la santé et environnementales, dans un souci de développement durable. Mais celles-ci ne devraient pas être effectives avant 2019. La révision des produits éligibles aux PPN est également à l’étude.

Éléonore Pelletier

Désiré Teivao
0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French bee propose un aller retour PPT - San Francisco à moins de 40 000 F :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete