Habillage fond de site

Les enfants coachés par les champions

jeudi 27 avril 2017

Teahupo’o Tahiti Challenge

Avant de se jeter à l’eau, les jeunes riders ont eu le droit à une master class animée par Mike Stewart,
neuf fois champion du monde. (© Anne-Charlotte Bouleau)


La compétition internationale de bodyboard Teahupo’o Tahiti Challenge a marqué une pause, hier. L’occasion de consacrer la journée aux enfants, nombreux sur le spot, qui ont pu bénéficier des conseils des champions. Les enfants de l’Institut d’insertion médico-éducatif de Taravao ont également été initiés à la discipline.

Après deux journées intensives, la compétition internationale de bodyboard, actuellement en cours à Teahupo’o, était en stand-by, hier, dans l’attente de meilleures conditions. En ce mercredi, ce jour off tombait à point nommé, motivant les organisateurs à mettre en place une rencontre entre les champions et les enfants, dans l’après-midi, au PK 0.

Mike Stewart, Dave Hubbard, mais aussi Tahurai Henry… Au total, une quinzaine de riders étrangers et locaux se sont prêtés au jeu. Pour la plupart d’entre eux, cet échange était synonyme de retrouvailles avec les enfants de l’Institut d’insertion médico-éducatif (IIME) de Taravao, parmi les premiers à se jeter à l’eau.
“L’an dernier, ils nous avaient accueillis chez eux et ils nous avaient offert un super-spectacle. Cette fois-ci, ils profitent d’une initiation avec tous les riders. Ils s’éclatent !”, confie Max Wasna, président du Tahiti Iti Surf Club, organisateur de l’événement.

Entourés de leurs parrains-stars, les enfants ont accompli des prouesses, dépassant leur handicap. Suite à cette initiation, une compétition a été mise en place, à destination des enfants de Teahupo’o, venus par dizaines pour démontrer l’étendue de leur talent. Une fois n’est pas coutume, les bodyboardeurs ont joué les juges pour départager les jeunes riders, répartis dans trois catégories, selon leur âge.
“C’est que du bonheur ! Ça permet à tout le monde de souffler un peu et de prendre du plaisir avec les enfants”, souligne Max Wasna.
Au terme de la journée, une remise des prix était prévue, avec des bodyboards, des posters et des stickers à la clé, ainsi qu’une séance de dédicaces. Incontournable !

 

A.-C.B.

52
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Faut-il le retour d'une maternité à Taravao ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete