Habillage fond de site

Entre 8 et 15 mois de prison ferme pour les voleurs de matahiapo

vendredi 3 mars 2017

tribunal justice

L’un des voleurs avait dissimulé une partie du butin à la DSP durant sa garde à vue. (© Florent Collet)

“Entre nous, il n’y avait pas de cerveau, ça s’est fait comme ça “. À 32 ans L.T. est le plus âgé des quatre jeunes hommes jugés hier en comparution immédiate pour avoir volé dans une maison de la pointe des pêcheurs dans la nuit de dimanche à lundi, alors que les deux occupantes, âgées de 80 et 77 étaient en train de dormir.

Tout a commencé dans la Punaruu où avec J.M, 26 ans, S.T., 30 ans, et B.T., 21 ans, ils écoutent de la musique dans leur car bass en buvant, assurément, et un fumant du pakalolo et probablement de l’ice, compte tenu des pipettes, bubbles et boîtes d’allumettes qui seront retrouvées dans le véhicule.

Au milieu de la nuit, ils descendent vers la pointe des pêcheurs et décident donc sans trop se concerter d’aller voler une maison. Tandis que L.T. attend dans un pick-up, L.T. et S.T. dérobent tablettes, téléphone, bijoux, chéquier, carte bleue et même une guitare,  tandis que B.T. fait le trajet entre le jardin et la voiture.

Le lendemain, la fille d’une des victimes grâce au GPS du téléphone volé retrouve la voiture des voleurs, la police peut ensuite cueillir les quatre voleurs. Cachée dans le volant, ils trouveront notamment une balance de précision.

Malgré leur jeune âge, tous sont en récidive pour détention de stupéfiants ou pour vol. Le service pénitentiaire d’insertion et de probation dit même de S.T. que “sa réinsertion est improbable’.

Sa mère avoue même qu’elle ne verrait pas d’un mauvais œil son incarcération tant elle éprouve de difficultés à son encontre.

À la barre il explique être “en cavale” depuis  un mois, “dormant un peu partout ” car il a volé la production d’amis producteurs de paka.

À la barre, ses acolytes pouffent de rire. Le juge n’hésite pas à parler de “magicien” au sujet de S.T., celui-ci ayant réussi à cacher une partie de son butin dans l’une des armoires de la DSP durant sa garde à vue.

Selon le procureur, aucun doute, ce vol devait servir à financer l’achat d’ice. “Vos victimes ne dormiront plus aussi paisiblement, leurs voisins non plus ; ayant eu le sentiment d’avoir été violées dans leur intimité. Cela participe au sentiment d’insécurité et sape les relations au sein de la communauté.”

Avant de dénoncer ces “équipes” de plus en plus nombreuses qu’il est “urgent de stopper”. Au final, L.T. et J.M. écopent de 8 mois de prison, S.T. et B.T. de 15 mois. Tous ont été amenés à Nuutania hier.

Ils devraient être convoqués par la justice ultérieurement pour d’autres faits similaires.  

F.C.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete