Entretien avec François Laudon, pressenti pour reprendre la direction de la santé

    samedi 14 mai 2016

    François Laudon, l’ancien directeur de la direction de la santé, qui avait démissionné de son poste en octobre dernier, pour des raisons de santé, revient sur le devant de la scène. Officiellement, il remplace le directeur de la santé par intérim, Xavier Malatre, parti en congé annuel, hier, pour une durée de six semaines. Mais il se dit déjà que son contrat ne serait pas reconduit. Alors, François Laudon est-il, une nouvelle fois, pressenti pour reprendre la tête de la direction de la santé ? Et qui remplacera Henri-Pierre Mallet, le responsable du bureau de veille sanitaire, dont le ministère a souhaité se séparer ? François Laudon nous répond dans une interview sans langue de bois.

    Au sujet de sa nouvelle fonction et de Xavier Malatre

    Comment se fait-il que vous ayez à nouveau accepté le poste de directeur de la santé, même par intérim, alors que vous vous disiez soulagé en octobre dernier de le quitter ?
    Ma santé est stabilisée, et puis je n’ai accepté ce poste que pour une durée limitée de sept semaines. J’assure l’intérim de Xavier Malatre jusqu’au 30 juin, date à laquelle se terminent ses congés.

    Cela veut donc dire que Xavier Malatre reprendra son poste de directeur en juillet ?
    Non, car Xavier Malatre en est à son huitième contrat d’expatrié et que le président a été clair dans son discours de début d’année. Tous ceux qui souhaitent désormais rester en Polynésie doivent accepter un contrat local, sinon, ils repartent.

    Et Xavier Malatre n’accepte pas de passer sur un contrat local ?
    Non, il souhaite rester directeur à son salaire actuel, c’est pourquoi il ne reviendra pas.

    Mais s’il acceptait finalement ?
    La question est déjà tranchée. Ces postes à responsabilité nécessitent d’avoir de bonnes relations, de bonnes connexions avec la hiérarchie, notamment avec le ministre et, malheureusement, ce n’est pas le cas pour Xavier.

    S’il ne revient pas, vous allez donc devoir rester plus longtemps que prévu au poste de directeur ?
    Il est certain que mon ministre va sans doute faire pression sur moi mais, à part une ou deux semaines de plus, je ne pourrai pas, car je dois aller en France installer mon fils et aller au Canada voir ma fille. Et puis, j’ai un argument tout trouvé : “J’ai vu ce que gagnait mon prédécesseur, je veux le même salaire. Comme ils ne peuvent pas, c’est réglé”.

    La différence est vraiment importante ?
    Chaque contrat d’expat’ comprend l’indexation plus trois mois de salaire pour l’aide à l’installation et encore trois mois de salaire supplémentaire pour l’aide au déménagement. Les contrats d’expat’ ne sont pas rémunérés sur 24 mois, mais sur 30. Quand j’étais directeur et que Xavier Malatre était mon adjoint, il gagnait encore
    350 000 F de plus que moi.

    Mais si vous ne voulez pas du poste, qui va l’assurer ?
    Nous avons déjà des candidatures sérieuses.

    Vous allez donc recruter localement ?
    Non, ce sont des personnes de métropole.

    On refuse de signer un nouveau contrat d’expat, mais on recrute à l’extérieur. Quel est l’intérêt ? 

    Au sujet du bureau de veille sanitaire

    La direction et le ministère de la Santé ont décidé de se séparer du responsable du bureau de veille sanitaire, qui va le remplacer ?
    Depuis que je suis parti, il y a trop de laisser-aller. On a notifié à Henri-Pierre Mallet qu’il ne serait pas renouvelé il y a de cela trois mois. Or, je ne comprends pas que la direction n’ait pas immédiatement lancé un appel à candidatures. Pour tout vous dire, c’est moi qui ai dû signer cette demande de recrutement hier (12 mai). Rien n’avait été fait dans ce sens. Il y a vingt personnes qui travaillent au bureau des ressources humaines et aucune n’a pensé lancer une procédure de recrutement.

    Est-ce donc judicieux de se séparer de quelqu’un qui connaît et le territoire et son travail sans avoir quelqu’un d’autre pour le remplacer ?
    Je suis là, j’ai déjà annoncé que je pourrai assurer l’intérim du bureau de veille sanitaire en plus de celle de directeur de la santé. Je suis moi-même épidémiologiste de formation.
    Et je peux dire qu’à chaque fois qu’Henri-Pierre (Mallet, NDLR) venait me voir, je lui tirais les oreilles car, hélas pour lui, le métier, je le connais. Je suis celui qui a créé l’observatoire de la santé.
    Sa production de travail n’était pas satisfaisante. Si à cela vous ajoutez les problèmes relationnels qu’il a rencontrés avec beaucoup de monde…
    Le problème ici, c’est que les animosités prédominent souvent sur les compétences. Et bien, le ministre a tranché et a décidé de ne pas le renouveler.

    Vous n’avez donc aucun candidat à l’heure actuelle pour remplacer Henri-Pierre Mallet ?
    Oh si, et c’est ce qui me rassure, nous avons déjà cinq candidatures extérieures.

    Mais le docteur Mallet était sur un contrat local, on va donc préférer encore une fois un expatrié même si cela coûte cher, il n’y a donc pas de candidats locaux ?
    Si, moi.

     Au sujet du CHPF

    Y a-t-il une volonté de remplacer les CDD ou intérimaires de postes clés ?
    Il y a une volonté de remplacer les contrats d’expat longue durée. À la direction de la santé, nous en avons huit dont deux deux qui sont déjà tranchés, Xavier Malatre et Bruno Cojean. Nous avons, il est vrai, aussi prévu de remplacer les intérimaires, oui.

    Donc James Cowan, l’actuel directeur par intérim de l’hôpital, va être remplacé ?
    Oui. C’est en cours.

    Son remplaçant sera local cette fois, non ?
    Non. Mon ministre part en France à la fin du mois, il doit voir des candidats.

    Propos recueillis par Jennifer Rofès

    Toki 2016-05-17 13:37:00
    Ce monsieur oubli qu'i a un devoir de réserve! Il a la langue bien pendu et bien sale! Franchement, à sa place j'aurai honte de tenir des propos pareils.

    Sa personnalité ne me semble pas compatible avec de tels postes. Et le pire dans tout ça c'est que c'est le ministre de la santé qui a fait appel à ce personnage détestable! On ne peut que constater soit le je m'en foutisme du ministre, soit son incompétence.
    Mouahaha 2016-05-17 02:27:00
    Wow mais c'est surréaliste des propos pareils, j'sais pas ce qu'il fume mais ça a l'air puissant comme truc
    Vero 2016-05-16 20:19:00
    Plouf plouf plouf Ne vous inquitez pas. F. laudon a encore une qualite ! Il sait fouiller dans les poubelles et communiquer les contenus les plus hideux aux agents de la direction de la sante. Esperons qu'il jouisse encore de cette qualite pour transferer cette interview et ses commentaires aux agents de la DS. Quoiqu'il en soit, on est toujours impressionne par les capacites de ce monsieur de pouvoir creuser toujours plus bas,
    Marauru a Jenifer
    Amstragram 2016-05-16 18:54:00
    Monsieur le Président
    Qu'attendez-vous pour dégager de votre gouvernement ce Ministre Howell et son Laudon haineux venimeux ! C'est pitoyable ! L oceanisation des cadres c'est bien encore faut-il que les personnes soient compétentes, mais à côté de cela c'est en "douce France" qu'ils iront recruter ! Allez comprendre leur raisonnement contradictoire ?
    c'est une manœuvre bien maladroite pleine de jalousie sous forme de comptes à rendre.
    Exit MM. Howell et super Laudon.
    Bon courage au pays avec des gens aussi minables !
    moana 2016-05-15 18:42:00
    je ne comprends rien à ce chao men ? Les seuls faits dont j'ai connaissance : quel est l'utilité du bureau de veille sanitaire. Le dr Henri Pierre mallet n' a pas brillé me semble-t-il à ce poste. ce bureau n'a pas pu empêché la propagation du chikugunia, de la conjonctivite, + de 80% des polynésiens ont été affecté par le virus du zika alors qu'au Brésil c'est un million mais à ramener sur une population de 200 millions c'est - de 1%.Je repose la question quel est l'utilité de ce bureau ??????? on a peut être juste besoin d'un statisticien à la tête de ce bureau et non d'un médecin. Parce que si le virus Ebola était présent sur le territoire on est tous morts. Et le docteur Laudon n'aura pas fait mieux que le doctuer Mallet et inversement.
    Teiki 2016-05-15 13:24:00
    Quel personnage haineux et ridicule. La polynesie merite mieux que ce couple d'incompetent orchestre par le minable Laudon.
    A t-il encore la capacite de se poser des questions.
    Un conseil a Laudon: au lieu de t'enfoncer dans la haine et la jalousie, travaille a t'ameliorer ou laisse la place, mais de grace arrete de manipuler la marionnette qu'est le ministre Well. Vivement une investigation contradictoire et etayee a la direction de la sante.
    Nana
    Hirinake 2016-05-15 02:07:00
    Il faut avouer qu'on a rarement vu en Polynesie une telle suffisance, un teĺ esprit de superiorite, un tel "faaoru" de la part d'un tinito du fenua, qui aurait toute sa place en Coree du Nord avec l'intelligence en moins.

    Mais ce mec n'as jamais rien fait dans sa carriere a part pantoufler et etre grassement remunere par l'administration.
    Le comble c'est quand on voit le ministricule VERY WELL declarer qu'il faut du changement etc etc....mais ce Laudon est alle pantoufler comme tavana hau des Australes c'est a dire faire tout sauf son metier de Docteur pendant des annees et c'est lui le renouveau ? On a rarement vu une telle betise humaine, en plus pn est pas loin d'un comportement raciste.
    Maia Pe tinito pohe haa mamu tô oe vaha, ua teuteu noa oe to,oe orara'a e teie mahana ye haa ma'au ra oe ia oe, na roto i to oe poiri teoteo. Haa varavara a tu eure hore.
    Eh les gars on est pas loin du Congo de Mobutu
    Don Quijote 2016-05-15 01:59:00
    Ce triste sire, qui a toujours été un gratte papier et le servile laquais du pouvoir politique en place, se permet de critiquer ses confrères et de dévoiler leur salaire!!! Il a vite oublié qu'il a été le fossoyeur de l'Institut de RECHERCHE Louis Malardé, devenu un simple laboratoire d'analyses depuis. Il a également été à l'origine du départ des médecins de l'hôpital de Taravao suite au dépôt de plainte infondée à leur encontre. Il serait intéressant de savoir combien de patients a-t-il soigné depuis l'obtention de son diplôme de médecin. Il fait bien la paire avec notre compétent ministre de la santé! Pauvre Polynésie!
    Tehua 2016-05-14 23:46:00
    Merci a la journaliste car l'article demontre le niveau du personnage : haineux et incoherent. Un appel aux journalistes : vite un travail d'investigation sur la direction de la sante pour que cesse le carnage. Medecins urgentistes de Taravao : combien sont-ils aujourd'hui ? Le super ministre Laudon est passe par la dans son travail de destruction. Esperons un sursaut de lucidite de la part du ministre Howell face a l'entreprisue destructrice du "super ministre" Laudon
    Kohu Tahiti 2016-05-14 23:38:00
    De charybde en scylla ... No comment sur la vulgrarite dubpersonnage
    Major Tom 2016-05-14 21:09:00
    Entre un personnage frustré et venimeux, qui vide son sac de manière haineuse qui tient plus du règlement de compte personnel à la direction de la santé, bref un comportement indigne, et un ministre pompeux qui nous a gratifié de sa nonchalance suffisante et dédaigneuse sur Polynésie première l'autre soit, on n'est pas sortis de l'auberge. Bonne chance au Pays !!
    John Devan 2016-05-14 20:25:00
    la suffisance et la fatuité du rond de cuir qui a passé sa petite carrière à ne rien faire, si ce n'est être aux ordres d'un plus fort.
    l'entreprise de déstructuration de la santé publique est belle et bien lancée par le ministère...
    pour quels intérêts particuliers ? c'est là la question...
    le principe de Peter amenait à son maximum...
    Vite 2016-05-14 17:54:00
    Le produit caricatural du tapura...! Le système le pire pour le pays!
    Hiro 2016-05-14 17:52:00
    Un seul commentaire à faire : beurk...

    Des propos d'une suffisance à peine supportable ...Non, je rectifie, insupportable tout court. Encore quelqu'un qui sous le prétexte d'être local et protégé des instances au pouvoir se permet de cracher sur tout et tout le monde.
    Teriivaea 2016-05-14 17:23:00
    Peut être que le ministère de la Santé est ici ponctuellement sincère lorsqu'il entend restreindre autant que faire se peut le recours à des contrats d'expatries meme s'il y a sans doute encore des disciplines médicales tres spécifiques pour lesquelles on ne trouve pas de médecins locaux, mais que ce pouvoir est globalement insincère! Regardons dans les cabinets de la Présidence et de certains ministères fondamentaux le nombre de mercenaires expatriés (c'est triste par ailleurs, mais l'esprit mercenaire s'est egalement développé parmi certains de nos cadres locaux) bénéficiant d'un statut style FEDA ou autres et qui sévissent depuis des années. Ces expatriés sont curieusement (en apparence seulement mais cela s'explique comme suit) parfaitement épargnés (c'est précisément leur esprit mercenaire qui est prisé du politique de tout bord et c'est cet esprit qui leur permettent d'être immédiatement recasés) par les aléas de l'instabilité politique, alors même que le politique anone depuis des années le slogan de "l'océanisation des cadres".
    moanablues 2016-05-14 17:06:00
    Qu'elle horreur ce personnage,
    Cette interview " sans langue de bois" pue le fiel et le pouvoir que l'on vient de lui donner.
    Sans connaitre les personnes évincées tout cela ressemble à une chasse aux sorcières teintée de racisme primaire.
    De plus ses propos sont pleins de contradictions.
    D'un coté il prône les contrats locaux pour faire des économies en constatant que certains de ses collaborateurs expat gagnaient 350000 FCP de plus que lui. Mais quelques lignes avant il déclare quand on lui demande s'il était postulant pour le poste de directeur de la santé : "Et puis, j’ai un argument tout trouvé : “J’ai vu ce que gagnait mon prédécesseur, je veux le même salaire. Comme ils ne peuvent pas, c’est réglé”. ce qui signifie que s'il on lui avait proposé ce salaire il n'aurait pas dit non : qu'elle honte.
    Par ailleurs, quand on lui rétorque de le docteur Mallet avait un contrat local il signale que son remplaçant était tout trouvé ; " Si, moi" . c'est scandaleux.
    ....
    Monsieur le ministre ne maintenez surtout pas cet ignoble individu à ce poste.
    BERNARD 2016-05-14 13:40:00
    quelle arrogance et quelle infatuation; nos ministres devraient faire attention de ne pas choisir ce genre de chef de service qui doivent être très vicieux avec leurs collaborateurs et donc contre productifs. Rien qu'avoir sa tête!
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete