Ericka Bareigts à Evans Haumani : “Un maire doit être un visionnaire !”

    lundi 20 février 2017

    bareigts haumani

    Ericka Bareigts avec les choristes du Puna reo. (© Jeannot Rey/LDT)


    Ericka Bareigts, ministre des Outre-mer, était en visite officielle, samedi dernier, à Moorea. Accueillie par Evans Haumani, maire de l’île, elle a confirmé l’esprit de solidarité des populations des îles. Cette visite a aussi été l’occasion pour la ministre de passer un moment avec sa famille, qui réside à Temae.

    Après une première journée, vendredi dernier, bottes aux pieds, à visiter les quartiers sinistrés des vallées de Ahonu et de Orofara, puis une matinée de samedi à suivre l’ordination épiscopale à Maria no te hau, Ericka Bareigts, ministre des Outre-mer, a franchi le chenal pour rejoindre Moorea afin de rencontrer le conseil municipal de l’île et savourer un peu de repos dans sa famille résidente de Temae.

    C’est après une traversée du chenal quelque peu mouvementée, que la ministre, accompagnée du haut-commissaire, René Bidal, et de quelques personnalités du Pays, dont la députée Maina Sage, a rencontré le maire Evans Haumani et une partie de son conseil municipal.

    L’accueil a été fait à la gare maritime de Vaiare en présence d’un groupe de musiciens de la troupe Hei hono avant que l’ensemble de la délégation ne rejoigne le préau de l’école primaire de Afareaitu, lieu de rendez-vous avec le public.

    Un changement de programme a annulé le dépôt de gerbes, prévu à la stèle des morts des deux guerres, à cause des mauvaises conditions météorologiques.

    C’est directement par une présentation des élus  que cette visite officielle a pu démarrer, dans une ambiance très festive, proposée par le petit groupe du Puna reo, qui a ouvert les festivités par un ’orero, suivi de l’hymne polynésien et de la Marseillaise, chantés par Vaimeha.

    Dans son discours de bienvenue, Evans Haumani a présenté l’histoire et grandes lignes de sa commune et les actions en cours de sa municipalité.

     

    “Nous ne demandons pas  systématiquement à l’État de payer”

     

    “Moorea, l’île aux grands événements sportifs locaux et internationaux, Moorea, l’île soucieuse de son environnement avec une électrification souterraine, un plan général de l’aménagement, un plan de gestion de son espace maritime, le projet INTEGRE pour Opunohu, deux centres de recherches, des programmes de construction scolaire dont la première école  bioclimatique du territoire, un projet de reconstruction de la mairie de Moorea. Nous ne demandons pas  systématiquement à l’État de payer, nous lui demandons de nous accompagner quand cela est nécessaire.”

    La ministre, très touchée par l’accueil qui lui a été réservé, a rappelé que les premiers contacts qu’elle a eus avec les habitants de Tahiti, n’étaient pas faciles.

    “Les habitants de Mahina et de Pirae ont subi des calamités climatiques laissant des traces et qui ont fait perdre à beaucoup de familles leurs biens tout en les mettant en danger. Mais j’ai vu beaucoup de solidarité et je voudrais dire aux Polynésiens toute la reconnaissance que j’ai pour cette expression de belle solidarité à Tahiti.

    À vous M. le maire, je veux vous témoigner, ici, ma gratitude. Je sais au combien cette tâche n’est pas facile, elle est même plus difficile que les autres, car on est dans la proximité, on est sur le terrain, on doit imaginer son territoire dans 10, 15, 20 ans. Un maire doit être visionnaire. Vous avez mon estime de par vos nombreux projets pour l’éducation et envers la protection de la nature. Être élu, c’est un engagement qui oblige à dépasser les clivages politiques pour la population.

    Tout cela peut se faire dans la solidarité, avec le gouvernement du Pays, avec l’État qui est là où il doit être, et le haut-commissaire René Bidal qui m’accompagne sait ce qui peut être fait ensemble au travers de vos projets. Car nous devons faire ensemble, tous réunis pour faire avancer la population et l’intérêt général.”

    Après un petit spectacle de la troupe Hei hono, menée par Heilani, et une prestation dansée de la ministre des Outre-mer, très appréciée  du public, tout le monde était convié à un cocktail de bienvenue, avant un retour à Tahiti d’une partie de la délégation.

    Ericka Bareigts, quant à elle, est restée à Moorea jusqu’à hier, 15 heures, pour profiter de son père, notamment, qu’elle n’avait pas revu depuis cinq ans. 

    De notre correspondant Jeannot Rey

     

    Plus d’informations dans notre édition du jour ou au feuilletage numérique

     

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete