Habillage fond de site

“Nous espérons que Marine Le Pen soit élue”

jeudi 23 mars 2017

Gaston Flosse

Gaston Flosse, lors du grand conseil du Tahoera’a huiraatira, mardi soir, au Tahiti Pearl Beach Resort, à Arue. (© Bertrand Prévost)


Mardi soir, Gaston Flosse a donc fait valider à l’unanimité son projet de soutenir Marine Le Pen à l’élection présidentielle. Près de 300 personnes, réunies au Tahiti Pearl Beach Resort, se sont levées, à sa demande, pour entériner sa décision. Juste après le vote, le président du Tahoera’a s’est exprimé sur ce choix. Seul compte, pour lui, le soutien de la présidente du Front national à son projet de nouveau statut de Pays associé.

Gaston Flosse, ce soir (mardi soir), le grand conseil du Tahoera’a vient de donner son aval pour soutenir la candidature de Marine Le Pen à l’élection présidentielle.
Vous le savez, le Tahoera’a a toujours été de droite. Il n’est pas question pour nous de voter pour un candidat de gauche. C’est exclu. Il reste les candidats de droite valables et ils ne sont que deux. Marine Le Pen, qui est la mieux placée dans les sondages, et François Fillon. François Fillon n’a pas voulu prendre en considération la demande du Tahoera’a, mais nous lui avons quand même fait parvenir, ainsi qu’à Marine Le Pen, notre profession de foi.
Marine Le Pen a été la première à répondre point par point, en nous donnant son accord, surtout sur le point le plus important, c’est-à-dire le nouveau statut de Pays associé à la République. Elle est tout à fait d’accord, si les Polynésiens se prononcent par référendum, si l’État maintient ses compétences régaliennes et si les Polynésiens veulent rester au sein de la République.

Pour être clair, ce n’est qu’un soutien pour la présidentielle ?
Nous ne sommes engagés que pour la présidentielle. Pour les législatives, nous engagerons nos candidats, tout comme le représentant de Marine Le Pen,
Éric Minardi, présentera ses candidats. On verra par la suite. D’ailleurs, nous votons pour Marine Le Pen, pas pour le Front national. Nous avons voté pour son programme, avant tout, qui est le programme le plus avantageux par rapport à celui de Fillon.
Les autres n’ont pratiquement pas de programme pour la Polynésie française. Nous espérons que Marine Le Pen soit élue car rien que le premier point de son programme, c’est de transformer le ministère de l’Outre-mer en un grand ministère et à ce ministère-là serait ajouté le portefeuille de la Mer. Ce ministère serait placé sous l’autorité du président de la République. C’est du jamais vu, jusqu’à présent.

Oscar Temaru déclare, de son côté, que vous soutenez Marine Le Pen pour être “décriminalisé”…
Il n’en a jamais été question. Nous votons pour Marine Le Pen, pour son programme. Si lui-même avait un programme, nous l’aurions lu, mais il n’en a pas.

Le Tahoera’a est un parti chiraquien. Vous-même avez participé à la construction du RPR. Le Pen, c’est un choix difficile à expliquer aux militants ce soir ?
Non, c’était un choix facile parce que nous avons été rejetés d’abord par Nicolas Sarkozy quand il a été élu président (de la République, NDLR). Il a voulu balayer tous les chiraquiens, dont je suis. Nous avons décidé de soutenir Juppé, mais il nous a envoyés balader… Il n’a même pas voulu me rencontrer alors que nous nous connaissons bien. Ensuite, Fillon n’a pas voulu de nous non plus. Nous avons été rejetés par les Républicains. […] Fillon est contre le noyau de notre campagne pour les législatives, à savoir le statut de Pays associé à la République. Il pense que le Pays devrait se contenter de la loi organique de 2004. L’autonomie est usagée. Le Tahoera’a a toujours vu loin devant lui…

 

Propos recueillis par Bertrand Prévost

12
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete