Habillage fond de site

Estelle Anania, Ink Girl France, est de retour au fenua

jeudi 23 mars 2017

Estelle Anania

Partie trois semaines, Estelle Anania est heureuse de retrouver son fenua. (© Christophe Cozette)


La plus belle et la plus tatouée. Estelle Anania, 34 ans, vient de rentrer au fenua, couronnée de son titre d’Ink Girl France 2017, un titre acquis à Grenoble face à une quinzaine de candidates. Des projets plein la tête, la plus belle femme tatouée de France se prépare d’ores et déjà pour Miss Tattoo Europe, qui se tiendra en Allemagne, en juillet. Elle nous a livré hier ses futurs projets, à peine débarquée de l’avion qui la ramenait des États-Unis, mais aussi son corps tatoué.

De retour au fenua, hier matin, après plus de trois semaines en France mais aussi en Suisse, aux États-Unis et au Mexique, Estelle Anania, la toute récente Ink Girl France, alias la plus belle femme de France tatouée, a des projets à gogo. Rayonnante sur les deux plateaux de télévision des chaînes locales, hier soir, elle s’est également confiée à La Dépêche de Tahiti hier, entre deux rendez-vous médiatiques.

Partie le 27 février de Tahiti, Estelle Anania a été couronnée le 3 mars, au Zénith de Grenoble, devant plus de 3 000 personnes survoltées, son papa en tête. Une élection que quelques mordus polynésiens ont pu suivre, tant bien que mal, en direct via Facebook.
“Juste avant le premier passage, je ne savais pas qu’il y avait un direct via le live Facebook et on me dit : ‘Tout le monde va te voir en Polynésie’. J’ai eu le trac, direct. Puis j’ai été la dernière nominée des six finalistes et ensuite, le jury est venu en coulisses et on a parlé tatouage. Ils ont vu de suite que cela faisait partie de ma culture, et cela m’a donné beaucoup de points, avant le dernier passage. Et papa est arrivé sur scène, fou de joie, avec le drapeau polynésien”, détaille Estelle Anania, filmée par France Ô pour Ink Girl France, avant l’aventure européenne, avec l’élection de Miss Tattoo Europe, qui doit se tenir en juillet, en Allemagne.
La concurrence s’annonce rude comme le challenge à relever mais l’enfant du fenua a toutes ses chances, une fois de plus.

Depuis son titre, les projets s’enchaînent à vitesse grand V. Estelle Anania a participé notamment à C’est mon choix, émission animée par Évelyne Thomas depuis des lustres, avec “limousine et hôtel payés”, avec l’homme le plus tatoué de France, Pascal Tourain, 2 mètres et 120 kg de tatau.
“J’ai eu aussi la chance de passer un entretien important, devant cinq personnes au siège du groupe Lagardère, pour sans doute animer la version française d’une émission de télé sur le tatouage”, explique la Polynésienne de 34 ans. “Je suis super-contente, l’entretien s’est passé à merveille, le projet n’a plus qu’à être validé par une chaîne.”

 

Ink Girl Tahiti en préparation

 

Toujours dans la foulée des contacts pris après son élection, Estelle Anania est partie pour des deux séances photos en Suisse – et y repart en juin pour un gros événement fashion –, puis aux États-Unis et au Mexique, avec Verner Degray, son photographe attitré, dans la perspective de Miss Europe.

Avec notamment des “bouquets de fleurs à n’en pas finir”, la belle a été couverte de cadeaux. Ink Girl France a été une élection généreuse mais c’est surtout une kyrielle de contrats et de sollicitations à venir.
Pour l’instant sans contrat avec le comité organisateur, Estelle Anania est libre de ses choix artistiques (et professionnels), à la seule condition de prévenir le comité. Qu’importe, avec ou sans, contrairement à des dauphines plutôt amatrices d’élections “supérieures”, Estelle Anania assurera sa mission jusqu’en 2018. Et, cerise sur le gâteau, les demandes de séances photos n’arrêtent pas de pleuvoir.

Une version locale de l’élection, Ink Girl Tahiti, est en préparation avec le comité Ink Girl France. L’heureuse élue sera l’ambassadrice polynésienne pour Ink Girl France 2018.
Heureuse et fière d’avoir remporté ce concours “pour la Polynésie et l’art polynésien”, Estelle Anania n’oublie pas ses soutiens polynésiens. Elle espère encore porter haut les couleurs du fenua et de sa culture, avec le soutien du Pays qu’elle compte solliciter en prévision de l’élection en Allemagne.

D’ici là, elle aura peut-être finalisé un autre de ses projets, advenu après son sacre, à savoir créer sa propre marque de prêt-à-porter intitulée “Estelle Anania” dont le logo sera… le tatouage qu’elle a au milieu du front. De sa peau à la vôtre, après tout, il n’y a qu’un pas qu’Estelle Anania n’hésitera pas à franchir.

 

Christophe Cozette

 

Estelle Anania

(© LDT)

Orianne Obrize
433
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete