Habillage fond de site

Les États-Unis lancent une série de frappes contre Al-Qaïda

vendredi 3 mars 2017

yemen

Des Yéménites cherchent des survivants dans les décombres d’une maison détruite. (Photo : Mohammed Huwais/archives AFP)

Les États-Unis ont procédé hier matin à une série de frappes au Yémen contre Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), signe du renforcement des efforts américains contre le groupe extrémiste.

Les bombardements par drones et par avions, inhabituels par leur intensité, se sont concentrés sur les provinces d’Abyane et de Chabwa (sud), ainsi que dans celle de Baïda (centre).

Au total, les avions et les drones américains ont mené “près de 20 frappes”, selon le porte-parole du Pentagone Jeff Davis.

Ils ont tué au moins une douzaine de combattants d’Al-Qaïda, selon des sources yéménites sécuritaires et tribales.

Les responsables militaires américains ont refusé de confirmer des informations diffusées par Al-Qaïda, selon lesquelles des navires et des commandos avaient aussi été utilisés dans les attaques.

L’usage des commandos fait toutefois bel et bien partie de la panoplie d’outils le cas échéant à la disposition des chefs militaires américains, a rappelé un responsable militaire américain sous couvert d’anonymat.

Les États-Unis procèdent depuis des années à des bombardements contre Al-Qaïda au Yémen, mais le rythme des opérations a augmenté ces derniers mois.

“Il y a plus d’activité” en ce moment contre Al-Qaïda dans la péninsule arabique, a ajouté le responsable militaire.

“Al-Qaïda profite des zones non-gouvernées du Yémen pour préparer, diriger ou inspirer des attaques terroristes contre les États-Unis et leurs alliés”, a souligné jeudi matin le porte-parole du Pentagone Jeff Davis.

“Les forces américaines continueront de travailler avec le gouvernement du Yémen pour vaincre Aqpa et l’empêcher d’agir” dans le pays, a-t-il ajouté.

Les bombardements d’hier surviennent quelques semaines après un raid meurtrier des forces spéciales américaines le 29 janvier à Yakla dans la province montagneuse de Baïda.

Ce raid était destiné à recueillir du renseignement sur le groupe extrémiste et à nourrir les futures frappes américaines.

Mais cette première opération militaire d’envergure de la toute nouvelle administration Trump, ne s’était pas passée comme prévue, avec la mort de plusieurs femmes et enfants et d’un soldat américain lors de combats intenses.

Les bombardements d’hier ne sont pas “directement” liés à ce raid, a précisé un responsable américain, précisant qu’ils avaient commencé à être planifiés “il y a des mois”.

Selon des sources de sécurité yéménites, un drone américain a visé à l’aube des jihadistes présumés rassemblés devant la maison d’un membre d’Al-Qaïda dans la vallée de Yashbum, dans la province de Chabwa, tuant quatre d’entre eux.

Dans la province voisine d’Abyane, un drone américain a visé un camion chargé d’armes dans la région de Wadea, contrôlée par Al-Qaïda, tuant cinq jihadistes.

 

AFP

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete