États-Unis – Le pays se prépare à l’arrivée de Matthew

    jeudi 6 octobre 2016

    matthew

    (Photo : Frenchdistrict.com)

     

    Le sud-est des États-Unis se préparait à recevoir l’impact de Matthew, l’ouragan le plus puissant à frapper les Caraïbes en dix ans se dirigeant directement en sa direction après avoir déjà fait 14 morts. Particulièrement vulnérable, Haïti, pays le plus pauvre de la région, affichait le plus lourd bilan avec au moins dix morts, selon les chiffres encore très provisoires donnés hier, une partie du pays ayant été longuement coupée du monde.

     

    Matthew balayait hier soir l’archipel touristique des Bahamas avec des vents légèrement plus faibles mais restant violents, à 185 km/h, forçant la fermeture des aéroports. L’ouragan “devrait s’intensifier plus tard ce soir et jeudi”, mettait en garde le centre américain de surveillance des ouragans (NHC) hier. Se déplaçant lentement à 19 km/h vers le nord-ouest, “Matthew traversera les Bahamas ce soir et demain, et devrait arriver très proche de la côte est de la Floride d’ici demain soir”, précisaient ses météorologues.

    L’ouragan devrait rester au moins en catégorie 3 sur 5 (vents supérieurs à 178 km/h), voire gagner en puissance à mesure qu’il se rapproche des côtes américaines, selon le NHC. Vendredi dernier, ses vents avaient atteint 260 km/h (cat. 5). Il se trouvait à 580 kilomètres au sud-est de West Palm Beach, station balnéaire de Floride située à une centaine de kilomètres au nord de Miami. Distribution gratuite de sacs de sable, péages levés et ouverture de refuges, cet État du sud-est des États-Unis habitué aux tempêtes tropicales se préparait néanmoins frénétiquement à l’arrivée de Matthew.

    Barack Obama a averti qu’il s’agissait d’une “tempête sérieuse”, appelant les Américains à la vigilance. Les gouverneurs de plusieurs États menacés ont décrété l’état d’urgence. La Floride pourrait être “directement touchée” par le cœur de l’ouragan, a prévenu le gouverneur Rick Scott qui a mobilisé 500 militaires de la Garde nationale, 6 000 autres restant en alerte. L’impact sera de toute façon “dévastateur”, a-t-il dit.

     

    Choléra en Haïti

     

    Matthew a fait au moins 14 morts, dix en Haïti et quatre en République dominicaine selon un bilan encore très provisoire. Il a aussi frappé la Colombie, la Jamaïque et Cuba, où quatre localités côtières dans l’est de l’île ont subi d’importants dégâts mais les autorités ne faisaient pas état de victimes hier.

    Vers 15 heures GMT, l’US Navy a signalé un retour à la normale sur sa base de Guantanamo, à Cuba. C’est en Haïti qu’on craignait le plus une aggravation du bilan, le pays étant très vulnérable aux aléas climatiques en raison de l’importante déforestation et peinant encore à se relever du violent séisme de 2010.

    Après plus de 18 heures de silence complet, les communications ont pu finalement être rétablies hier avec le département de la Grande Anse, dans le sud-ouest, les autorités qualifiant la situation de “très préoccupante” après avoir observé de nombreuses habitations endommagées et de vastes inondations. Comme redouté, les inondations ont entraîné une résurgence du choléra : déjà huit nouveaux cas ont été recensés, selon les autorités.

    Le bureau des Nations unies pour l’aide humanitaire (OCHA) a estimé hier que 300 000 Haïtiens avaient besoin d’une assistance immédiate. Neuf hélicoptères militaires américains devaient arriver en Haïti à partir d’aujourd’hui pour des opérations de secours, selon l’armée américaine, un porte-avions et deux autres navires se tenant également prêts à intervenir.

     

    AFP

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete